ad

Comment la sieste améliore la mémoire

Dernière mise à jour: mai 2015 | 5507 visites
123-p-slapen-moe-siesta-170-5.jpg

news Une sieste après l’apprentissage aide à mieux mémoriser : l’hippocampe joue un rôle clé pendant cette phase de sommeil.

Ces chercheurs allemands (université de la Sarre) ont recruté des volontaires adultes auxquels ils ont demandé de mémoriser plusieurs dizaines de paires de mots sans lien entre eux (fromage et vélo, par exemple), de telle manière qu’ils ne puissent pas se les rappeler par association. Après une pause, un premier test a permis d’évaluer la capacité de mémorisation de chacun des participants. Après une nouvelle phase d'apprentissage, deux groupes ont été constitués : les uns ont dormi une petite sieste – d’une durée d’une demi-heure -, alors que les autres ont regardé la télévision. Seconde partie de l’expérience : la restitution des paires de mots.

Résultat : un taux de réussite largement supérieur dans le groupe sieste, proche de celui qui avait été enregistré lors du premier test, alors que ceux qui étaient restés devant la télé ont vu leurs performances considérablement décliner. En d’autres termes, la sieste (et le sommeil de manière générale) permet de consolider les informations acquises peu de temps auparavant.

L'explication ? En observant le fonctionnement cérébral pendant la sieste, les spécialistes ont noté une activation singulière de l’hippocampe, une structure qui joue un rôle central dans la mémoire, ce qui permet de comprendre les bienfaits de cette courte période de sommeil.

Source: Neurobiology of Learning and Memory (www.journals.elsevier.com/n)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub