ad

Après l'accouchement, la dépression menace aussi le père

Dernière mise à jour: mai 2015 | 5685 visites
123-p-vader-baby-kind-170-6.jpg

news La dépression post-partum (ou post-natale) concerne une proportion importante de mamans, mais on prend de plus en plus conscience que de nombreux papas sont concernés.

Cette dépression, à ne pas confondre avec le « baby blues » (beaucoup moins sévère), survient en général dans les quelques semaines qui suivent l’accouchement. Le phénomène a été amplement étudié chez les mères, et les répercussions pour leur enfant, alors que « les conséquences de la dépression post-natale du père ont reçu relativement peu d’attention jusqu’à présent », explique cette équipe de la Northwestern University (Chicago), sachant qu'on estime qu'un papa sur dix est concerné, et que les jeunes pères sont les plus exposés.

Des effets négatifs à long terme pour l'enfant


L'étude visait à évaluer les effets de la dépression post-partum maternelle ou paternelle sur le comportement de l’enfant. Les couples ont d’abord été reçus quatre mois après l’accouchement et ensuite quatre ans après la naissance.
Le résultat le plus significatif montre que tant la dépression de la mère que celle du père va marquer négativement le développement et le comportement de l’enfant (agitation, anxiété, repli sur soi…), et ceci qu’il s’agisse d’une fille ou d’un garçon. De précédentes études sur la dépression maternelle ont montré que cet impact continuait à se manifester bien plus tard dans l’existence (trouble de l’attachement, difficultés scolaires, agressivité…).

Comme l’expliquent les spécialistes, « il est indispensable d’accorder toute son attention autant aux difficultés psychologiques de la mère que du père et proposer à l’un, à l’autre ou aux deux un accompagnement spécifique ». Pour cela, il faut aussi que les pères récalcitrants surmontent leurs hésitations et soient convaincus de la nécessité d’évoquer ce problème. Pour leur bien, comme pour celui de leur enfant et de leur couple.

Source: Couple and Family Psychology : Research and Practice (www.apa.org/pubs/journals/c)
publié le : 27/05/2015
ad
pub