L'air conditionné ne fait pas que du bien

Dernière mise à jour: juin 2015 | 3322 visites
123-auto-verkeer-airco-170_07.jpg

news Si l'airco est particulièrement apprécié lorsque le thermomètre grimpe en flèche, il peut aussi être à l'origine de nombreux désagréments : la climatisation et la santé ne font pas forcément bon ménage.

Les grandes variations de température liées à l'activation et à la désactivation de l'airco imposent à notre organisme des changements beaucoup trop violents qui le poussent à réagir pour se défendre. Du coup, nos défenses immunitaires s’affaiblissent et offrent aux virus et aux bactéries présents dans notre corps et dans l’atmosphère une opportunité idéale de se développer. Sans oublier que le système de climatisation lui-même permet la prolifération d’agents infectieux. Dès lors, nous risquons d’attraper des tas de maladies ou d’infections, principalement d’ordre respiratoire, sachant que l’air dans un espace climatisé est nettement plus sec.

Quand il fait chaud, les vaisseaux sanguins situés dans notre nez et notre gorge se dilatent pour aider le corps à éliminer le surplus de chaleur.

Par temps froid, les vaisseaux sanguins du nez et de la gorge se contractent pour conserver une certaine chaleur interne.

Quand on passe trop souvent et trop rapidement du chaud au froid, nos muqueuses s'irritent et retiennent alors le moindre germe. Résultat : un réel risque d'angine, de rhinite et de sinusite.

Un conseil : les médecins recommandent de ne pas programmer la climatisation moins de 8 degrés en-dessous de la température extérieure.


publié le : 05/06/2015 , mis à jour le 04/06/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci