Que faire contre la spasmophilie ?

Dernière mise à jour: avril 2015 | 4367 visites
vr-ouder-menop-psych-170_400_10.jpg

news La spasmophilie se manifeste par une crise d’angoisse, et est d'ailleurs également appelée attaque de panique. Elle associe des spasmes et une hyperexcitabilité neuromusculaires. Quelles en sont les causes et comment réagir ?

Une série de symptômes sont caractéristiques, notamment :

• la contraction involontaire des muscles
• l'hyperventilation
• la sensation d'oppression
• l'engourdissement des extrémités
• les vertiges
• la boule dans la gorge
• les tremblements
• les sueurs froides...

En cas de malaise

• Respirer le plus lentement et profondément possible par le nez, la bouche fermée. Cela met souvent fin à la crise.

• Respirer dans un sac en papier ou en plastique ou en couvrant la bouche et le nez avec ses mains. On inhale ainsi davantage de gaz carbonique, ce qui permet de rétablir le bon équilibre avec l’oxygène. Il ne faut jamais mettre sa tête dans un sac, cela risquerait de provoquer une asphyxie.

Quels traitements ?

L'anxiété et la dépression peuvent être traités, selon les cas, par une thérapie comportementale, les techniques de relaxation, la luminothérapie, les anxiolytiques et les antidépresseurs.

Il est possible qu'une carence en minéraux et en vitamine D soit à l'origine du problème : ce déficit sera mis en évidence lors d'un bilan sanguin. Une supplémentation pourra alors être recommandée.


publié le : 13/05/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci