Pénis coincé dans la braguette : que faire ?

Dernière mise à jour: avril 2015 | 8263 visites
man-wijst-broek-buik-.jpg

conseil En cas d'inattention ou de précipitation, la fermeture éclair du pantalon n'est pas sans danger pour les petits comme pour les grands. Comment réagir si le pénis est accroché ?

Cet incident est beaucoup plus fréquent qu'on l'imagine. Il concerne surtout les jeunes garçons mais les adultes ne sont certainement pas à l'abri. Le désagrément est en général bénin, encore que des blessures graves peuvent se produire (gland, corps de la verge ou scrotum) et nécessiter des soins urgents.

Dans la plupart des cas, le pénis n'est que légèrement coincé et il pourra être libéré en tirant doucement sur la fermeture éclair. Doucement, car un mouvement trop brusque risquerait d'endommager encore davantage la peau. Celle-ci devra être désinfectée à l'endroit de la blessure.

Et si cela échoue ?

• Réessayez en vous couchant sur le dos afin de relâcher la tension exercée par le pantalon sur la fermeture éclair.

• Ecartez délicatement les dents de la fermeture éclair avec deux pinces.

• Imbibez le pénis et la braguette d'huile ou de savon doux. Asseyez-vous, attendez quelques minutes et tirez ensuite doucement sur la fermeture éclair.

• Si la peau du pénis reste malgré tout coincée dans les dents de la fermeture éclair, il faut recourir aux grands moyens en coupant le tissu autour. Si la verge est accrochée dans le curseur, essayez de le couper avec une pince ou de le tordre.

• Si rien ne fonctionne ou en cas de blessure sérieuse, il est nécessaire de s'adresser à un médecin.

Un bon conseil : portez toujours un slip quand vous enfilez un pantalon avec une fermeture éclair, et assurez-vous, après avoir fini d'uriner, que le pénis est replacé en toute sécurité. Un sous-vêtement moulant limite les risques

Le nombre d'incidents (sérieux) liés à un moment d'inattention montre que le sujet n'est vraiment pas à prendre à la légère.


publié le : 13/04/2015 , mis à jour le 12/04/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci