Couple et santé : le partenaire, c’est la plus forte motivation

Dernière mise à jour: mars 2015 | 5858 visites
123-p-koppel-oud-geluk-lief-170-8.jpg

news Lorsque l’un des partenaires au sein du couple modifie un comportement néfaste, la probabilité que l’autre en fasse autant augmente considérablement.

L’un motive l’autre et l’incite à prendre de meilleures dispositions. Cette étude anglaise (University College London) a concerné quelque 4.000 couples suivis pendant une quinzaine d’années, dont au moins l’un des partenaires fumait, était sédentaire (pas d’activité physique régulière) ou présentait un excès de poids (surpoids ou obésité).

Globalement, les chercheurs constatent que le fait de vivre avec un partenaire qui respecte des habitudes saines pousse l’autre à en faire de même. Mais ils mettent en évidence un autre phénomène, encore plus prononcé : cette influence est beaucoup plus forte quand, dans un couple qui partage les mêmes facteurs de risque pour la santé, l’un des deux modifie son comportement. Ainsi :

en cas de reprise d’une activité physique par la femme ou par l’homme, 70% des conjoints embraient
en cas d’arrêt de la cigarette, 50% tentent également un sevrage
en cas de perte de poids, 30% se lancent à leur tour dans un régime amaigrissant

Le résultat n’est pas garanti, mais l’effet d’entraînement est bien réel : au moins on essaie, et on peut compter sur le soutien du partenaire qui sait de quoi il retourne. Il est probable que ce phénomène soit observé dans d’autres configurations, comme entre membres de la famille élargie et entre amis. En d’autres termes, en adoptant un mode de vie plus sain, on se fait du bien et on en fait profiter les autres.

Source: JAMA Internal Medicine (http://archinte.jamanetwork)
publié le : 16/03/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci