Se sentir jeune aide à vivre plus longtemps

Dernière mise à jour: février 2015
123-p-koppel-oud-lachen-170-10.jpg

news Les personnes qui se sentent plus jeunes que leur âge réel présentent un risque plus faible de mortalité prématurée.

Cette relation est manifeste pour les décès toutes causes confondues, très claire en ce qui concerne la mortalité d’origine cardiovasculaire, mais moins évidente pour le cancer.

Une équipe britannique (University College London) a suivi pendant une dizaine d’années un groupe de quelque 7.000 personnes âgées en moyenne de 66 ans. On leur a demandé d’auto-évaluer leur âge « subjectif », l’âge ressenti. Un quart avancent un âge proche de leur âge réel, 5% un âge supérieur et les autres – la grande majorité, donc – se sentent plus jeunes (un peu ou beaucoup). Les taux de mortalité au cours du suivi ont été de :

• 14% parmi ceux qui se sentaient plus jeunes (d’au moins 3 ans)
• 18% lorsque l’âge ressenti correspond plus ou moins à l’âge réel
• 25% quand on se sent plus vieux

Au-delà des chiffres, c’est la tendance qu’il faut retenir, et les chercheurs la jugent clairement significative. Question : se sent-on plus jeune parce qu’on est en meilleure santé physique et psychologique, le fait de se sentir plus jeune contribue-t-il à cette meilleure santé, ou y a-t-il des deux ?

Les auteurs penchent pour cette dernière hypothèse, et renvoient à l’importance des facteurs sociaux et psychologiques comme la faculté de résilience (capacité à surmonter les difficultés), l’isolement, la dépression, les fonctions cognitives, ainsi que l’inclination à adopter des comportements sains (alimentation, activité physique…).

Source: JAMA Internal Medicine (http://archinte.jamanetwork)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram