ad

Les talons hauts pour faire craquer les hommes

Dernière mise à jour: janvier 2015 | 11244 visites
123-p-voeten-schoenen-170-1.jpg

news Les chaussures à haut talon exercent un grand pouvoir de séduction sur les hommes et cet effet est clairement démontré par des expériences très instructives.

Ces tests en situation réelle ont été réalisés par une équipe française (université de Bretagne-Sud), spécialisée dans l’étude des comportements sociaux.

Expérience n° 1. Des hommes marchant en rue sont abordés par une enquêtrice coiffée, maquillée et habillée de la même façon. La seule différence, c’est qu’elle portait, selon le moment, des talons plats, hauts de 5 cm ou de 9 cm. La participation a été meilleure lorsque la jeune enquêtrice portait des talons hauts.

Expérience n° 2. Même principe, cette fois auprès d’autant d’hommes que de femmes (400 en tout), avec comme prétexte un sondage sur les habitudes alimentaires. Quatre enquêtrices (même tenue, même taille, même poids) ont interrogé des passants au même endroit et aux même heures, en alternant trois hauteurs de talon différentes. Résultat : les hommes répondent plus volontiers lorsque l’enquêtrice porte des hauts talons, alors que cela ne change rien pour les femmes.

Expérience n° 3. Les femmes (membres de l’équipe) se promènent en rue et laissent tomber un gant… que les hommes ont davantage tendance à ramasser si la dame porte des talons de 9 cm.

Expérience n° 4. Elle s’est déroulée pendant six mercredis et six samedis, de 20 h 30 à minuit, dans trois bars de la ville de Vannes. Au total, 36 périodes de trente minutes ont été observées. La femme ne changeait que la hauteur de ses talons (la chaussure était par ailleurs exactement la même). Le délai entre son installation près du bar et le moment où elle était abordée par un homme pour engager la conversation a été chronométré. Et comme on pouvait s’y attendre, le talon de 9 cm a de nouveau fait la différence.

A quoi peut-on attribuer cet effet ? Certainement à la perception qu’il renvoie du pied de la femme, mais aussi de la jambe, et une démarche particulière, avec sans doute une connotation plus érotique. Mais à partir de là…

Le Dr Anne Teyssédou (Le Quotidien du Médecin) rappelle que cette même équipe a déjà montré, dans d'autres contextes :

• que les hommes en hypoglycémie choisissent plutôt une enquêtrice enrobée alors que repus, ils se dirigent vers une enquêtrice plus mince,
• qu’un homme auto-stoppeur a plus de chances de voir une femme automobiliste s’arrêter s’il tient un bouquet de fleurs avec son sac à dos,
• qu’un automobiliste arrêté à un passage pour piétons redémarre moins vite si le piéton qui vient de traverser lui a adressé un sourire.

Source: Archives of Sexual Behavior (http://link.springer.com/jo)
publié le : 09/02/2015
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci