La betterave rouge : pauvre en calories, riche en fibres

Dernière mise à jour: août 2016 | 6359 visites
rode-biet-170_400_03.jpg

news La betterave potagère ou betterave rouge est parfois confondue avec la betterave sucrière, alors qu'il s'agit de deux plantes très différentes.

Comme son nom l'indique, la betterave sucrière affiche une forte concentration en saccharose et son utilisation est avant tout réservée à l'industrie du sucre. La betterave rouge est quant à elle riche en fibres, pauvre en sucres et hypocalorique, avec seulement 31 kcal/100 g.

La betterave potagère doit sa couleur si caractéristique à la bétanine, un pigment auquel on attribue des vertus anticancéreuses. Sa présence explique la teinte rougeâtre des urines et des selles dans les douze à vingt-quatre heures qui suivent la consommation de cette variété de betterave. D'autres bienfaits sont suggérés (foie, poumons...), alors qu'elle est conseillée aux femmes enceintes en raison de sa haute teneur en vitamine B9 (folates). Les feuilles de betterave (à préparer en stoemp ou en soupe) regorgent de vitamines A, B1, B5, B6, C et E, ainsi que de minéraux comme le potassium, le magnésium et le calcium.

Crue ou cuite, il est recommandé de la consommer avec la peau, riche en antioxydants. Encore faut-il apprécier le goût...

Crue : en morceaux ou râpée, pour garnir les sandwichs et colorer les salades, pour intégrer un mille-feuilles, une verrine ou une mousse, ou pour accompagner une terrine et les poissons gras (maquereau, sardine).

Cuite : dans un potage (bortsch) ou en chips.

Source: B. Simon
publié le : 22/01/2015 , mis à jour le 12/08/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci