Votre enfant vous aide-t-il à la maison ?

Dernière mise à jour: août 2015
Dans cet article
Votre enfant vous aide-t-il à la maison ?

dossier Il ne faut pas hésiter à demander à son enfant de donner un coup de main pour les tâches domestiques. Même si sa réponse n'est pas très enthousiaste, voici une série d'idées pour le convaincre de participer, quel que soit son âge.

Le principe, c'est que l'enfant comprenne que passer à table chaque soir à l'heure dite ou enfiler un pantalon ou un chemisier parfaitement repassés demandent du travail et de l'organisation : cela ne va pas tout seul. L'impliquer, en tenant compte évidemment de son âge et de ses capacités, c'est le responsabiliser aux contraintes de la vie de la famille. Certains parents sont réticents, d'autres voudraient bien mais n'y arrivent pas : quels conseils peut-on donner ?

Le petit enfant

123-p-moeder-meisje-keuken-170-11.jpg
Les enfants d'âge préscolaire adorent aider leur papa et leur maman. Ils le font spontanément, ce qui changera beaucoup par la suite... Ils adorent imiter et se sentent comme des grands quand on leur propose de participer : porter les serviettes jusqu'à la table, aider à rincer les légumes, remuer la salade, ranger les magazines...

Si l'enfant se lasse, n'insistez pas. Si vous avez l'impression que cela ne va assez vite, ce n'est certainement pas une perte de temps : ces activités valorisent l'enfant, contribuent à son développement et renforcent les liens relationnels. Tout comme le jeu, en fait, avec lequel on peut faire de réels rapprochements.

Le jeune enfant

On peut attendre davantage d'aide de la part d'un enfant qui a atteint l'âge de fréquenter l'école primaire.

Il est plus facile de le motiver lorsque la tâche à accomplir présente un certain intérêt à ses yeux : remplir son cartable, préparer ses vêtements, faire ses tartines... Cela restera sans doute pour lui une contrainte, il protestera, il rechignera, mais il est temps qu'il comprenne que chacun dans la famille doit faire face à ses responsabilités, pas forcément agréables et qui exigent de prendre sur soi.

Ce sens de la responsabilité partagée doit être inculqué tôt, et les parents doivent demander à l'enfant de contribuer aux tâches familiales, ce qui peut se traduire de bien des manières, mais toujours en présentant un caractère concret, avec un résultat tangible : il ne suffit pas d'un peu ranger ses jouets, il faut que les jouets soient bien rangés.

Comment s'y prendre ?

123-moeder-kind-meisje-170-6.jpg
Un enfant intègre mieux ces responsabilités si elles sont bien définies et si elles s'inscrivent dans une routine. Ainsi, il sera plus enclin à aider à débarrasser la table s'il doit par exemple le faire tous les soirs, ou certains jours de la semaine. Idem pour vous accompagner lors des courses, sortir le chien ou mettre de l'ordre dans sa chambre. Le classique calendrier placé bien en évidence dans la cuisine peut vraiment se révéler très utile. Les tâches quotidiennes de chacun - papa, maman, frère, soeur... - y seront précisément notées (toujours dans cet esprit de responsabilités partagées). De fait, s'il exprime une préférence pour telle tâche plutôt qu'une autre, un compromis peut toujours être négocié...

Si le résultat n'est pas à la hauteur de vos espérances (la vaisselle n'a pas été très bien essuyée, l'un ou l'autre jouet traîne dans la chambre...), laissez-lui un peu de temps. Ce qu'il faut juger, c'est sa bonne volonté, son degré d'investissement, les efforts qu'il a consentis. S'il a fait son possible, c'est bien, ce qui n'empêche pas de lui expliquer comment faire encore mieux.

Une récompense ?

Bien sûr que l'on peut récompenser son enfant, mais récompense ne signifie pas forcément cadeau ou argent. Pour les plus petits, un câlin et un mot gentil feront certainement plaisir. Pour les plus grands, un billet pour avoir tondu la pelouse ou lavé la voiture sera apprécié. Ceci dit, un ado ne doit pas considérer que sa participation aux tâches domestiques est liée à une rémunération : dresser la table ou ranger la vaisselle, c'est une responsabilité naturelle. Les parents peuvent par contre considérer qu'un extra (toujours l'exemple de la pelouse ou de la voiture) mérite un peu d'argent de poche supplémentaire.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram