Enfant sportif : un cerveau plus efficace

Dernière mise à jour: novembre 2014
123-sport-zwemmen-zwembad-170-09.jpg

news Les enfants qui pratiquent une activité physique régulière présentent des caractéristiques avantageuses pour le fonctionnement cérébral.

On savait déjà qu’ils bénéficiaient d’un supplément de matière grise, il en va ainsi aussi de la substance blanche. La matière grise est formée par les neurones, dont les différentes aires sont reliées entre elles par les fibres nerveuses constituant la matière blanche. Celle-ci est donc responsable de la transmission des informations entre les neurones, une fonction évidemment cruciale.

Une équipe de l’université de l’Illinois (Chicago) a examiné par scanner la structure cérébrale d’enfants âgés de 9 et 10 ans, sans troubles de l’apprentissage et aux profils similaires, à une exception près : les uns s’adonnaient régulièrement à une activité physique, ce qui n’était pas le cas des autres.

Le résultat montre donc que les premiers présentent un volume plus important de matière grise et de substance blanche. La différence n’est pas considérable, mais elle est néanmoins suffisamment significative pour suggérer que cela donne un avantage aux enfants sportifs en termes de capacités d’attention, de raisonnement, de concentration et de mémorisation. Un « plus » en présence de caractéristiques similaires par ailleurs, répétons-le.

Source: Frontiers in Neuroscience (www.frontiersin.org/neurosc)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram