Les pommes de terre et les pâtes font-elles grossir ?

Dernière mise à jour: novembre 2016 | 36739 visites
123-pasta-koolh-dieet-voed-170-08.jpg

news La question taraude beaucoup de ceux qui font attention à leur ligne. La réponse est claire : en tant que telles, les pâtes et les pommes de terre ne font pas prendre du poids, mais attention à la manière dont elles sont préparées.

Pommes de terre, pâtes, riz, pain : ces piliers de la pyramide alimentaire contiennent de nombreux nutriments et ils sont peu caloriques. Par contre, le mode de cuisson et les accompagnements peuvent considérablement alourdir la balance.

Ainsi, 200 g de pommes de terre cuites à l'eau représentent à peine 152 kcal et contiennent 0% de matières grasses, mais 200 g de frites fournissent 686 kcal et 42 g de matière grasse ! Sans compter la sauce... : une cuillerée à soupe (15/20 g) de mayonnaise équivaut à 150 kcal et à 18 g de matière grasse.

Les pommes de terre, les pâtes, le riz et le pain constituent la base d'une alimentation saine et équilibrée, représentent d'importantes sources d'hydrates de carbone et de grands pourvoyeurs d'énergie. Le pain, les pâtes et le riz complets contiennent moins de sucre que leur version raffinée et davantage de fibres, ce qui facilite le transit intestinal.

Le Conseil supérieur belge de la santé (CSS) recommande qu'au moins 55% de l'apport journalier en énergie provienne d'hydrates de carbone, avec un maximum de 30% de matières grasses. Cela signifie qu'en moyenne, nous devrions manger chaque jour quatre à cinq pommes de terre cuites à la vapeur ou à l'eau (210 à 350 g) ou 200 g de riz ou de pâtes ou entre cinq et douze petites tranches de pain (175 à 420 g). A adapter en fonction de l'âge, du poids et de la dépense physique.

Pour un enfant, et pour une question de digestion, il est préférable d'attendre qu'il ait atteint l'âge de 18 mois avant d'introduire des céréales complètes dans son alimentation.

Source: B. Simon
publié le : 13/10/2014 , mis à jour le 23/11/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci