Traquer les maladies comme des tueurs en série

Dernière mise à jour: septembre 2014 | 3040 visites
vr-labo-testen-170-06.jpg

news Une technique de profilage des serial killers pourrait permettre d’identifier très rapidement les foyers infectieux au début d’une épidémie.

Ce modèle mathématique, notamment utilisé par les experts du FBI, a été adapté par une équipe de la Queen Mary University (Londres). La technique est celle du profilage géographique : l’objectif consiste à essayer de localiser le domicile de l'assassin (ou un autre endroit qu'il fréquente régulièrement) en fonction des lieux où les crimes ont été commis. Tout est question de probabilités, de recoupements, de quadrillage et de solides références mathématiques, sur lesquels viennent se greffer des paramètres psychologiques.

Et donc, les chercheurs britanniques se sont inspirés de cette approche pour l’appliquer aux maladies infectieuses. Ils ont testé leur méthode sur une épidémie de paludisme qui s’était déclarée au Caire, en démontrant que leur modèle permet de réduire considérablement les zones de recherche des foyers de moustiques infectieux et de les cerner avec bien davantage de rapidité et de précision. Un gain de temps évidemment crucial pour juguler la multiplication du nombre de personnes infectées. Ce modèle va être vérifié pour d’autres maladies épidémiques.

Pour en savoir plus sur le profilage géographique, cliquez ici.

Source: Methods in Ecology and Evolution (www.methodsinecologyandevol)
publié le : 04/09/2014 , mis à jour le 03/09/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci