ad

Hôpital : admission le week-end, risque de mortalité plus élevé

Dernière mise à jour: septembre 2014 | 4219 visites
123-p-ziekenhuis-noodgeval-170-5.jpg

news Le risque de décès augmente en cas d’admission à l’hôpital pendant le week-end. En cause : la qualité des soins.

Cette équipe de l’université du Tohoku (Japon) a analysé et croisé les résultats de quelque septante études réalisées sur le sujet à travers le monde, et qui ont porté au total sur… 55 millions de patients. Le résultat montre qu’une admission le samedi ou le dimanche est associée à une augmentation globale de 15% du risque de décès par rapport aux autres jours de la semaine, et ceci quel que soit le sous-groupe considéré (avec des variantes dans le risque). A une exception près : les personnes prises en charge dans une unité de soins intensifs. En ce qui les concerne, le taux de mortalité ne varie pas en fonction du jour d’admission.

Cette différence globale entre le week-end et le reste de la semaine pourrait s’expliquer par le fait que les patients arrivent dans un état plus grave. Après examen, cette hypothèse est cependant écartée par les auteurs. Le problème réside dans la qualité de la prise en charge, moins bonne le week-end. D’ailleurs, ils renvoient à cette singularité des patients traités en soins intensifs, où – précisément – le « niveau de soins » reste constant peu importe le jour.

Ce constat met à nouveau en évidence la difficulté à assurer une prise en charge suffisamment performante à tout moment, et la nécessité pour les établissements hospitaliers comme pour les systèmes de santé de dégager les moyens permettant de garantir une efficacité optimale des soins.

Source: European Society of Anaesthesiology (www.esahq.org)
publié le : 12/09/2014 , mis à jour le 11/09/2014
ad
pub