10 conseils anti-stress

Dernière mise à jour: août 2015 | 4695 visites
123-p-vr-werk-boos-stress-170-6.jpg

news Un peu de stress et une montée d'adrénaline peuvent être bénéfiques, mais lorsque le stress de la vie familiale et celui de la vie professionnelle deviennent trop pesants, il faut essayer de garder le cap et de rester zen.

Voici dix astuces qui devraient vous permettre de déstresser de manière naturelle.

Accordez-vous des moments de répit trois ou quatre fois par jour.

Profitez-en pour marcher un peu, écouter de la musique, prendre un verre sur une terrasse, boire un chocolat chaud, prendre soin de vos jardinières, promener le chien, vous prélasser dans un fauteuil en feuilletant un magazine....

Offrez-vous une récompense après une poussée de stress, comme lors d'une réunion de travail tendue ou d'une dispute familiale.

Une part de gâteau, un pain au chocolat, un petit resto, un apéro, un bon film, un bain relaxant, un massage, un soin esthétique.

Riez pour évacuer le trop-plein de tensions.

Vous appliquez les principes de la thérapie par le rire : lire quelques blagues, regarder un sketch de votre humoriste favori, parcourir une BD humoristique, vous amuser avec les enfants.

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles ont des vertus apaisantes. Versez quelques gouttes sur un mouchoir ou vaporisez-en dans le living. Basilic, camomille, lavande, thym, menthe..., agissent très rapidement.

123-diern-kat-170_08.jpg
Caressez un animal ou occupez-vous de vos plantes.

De nombreuses données scientifiques affirment que le fait de caresser un chien ou un chat permet de réduire le rythme cardiaque et procure une sensation de bien-être et de sérénité. Dans le même ordre d'idées, s'occuper d'une plante aide à surmonter plus facilement la gestion de certaines situations plus difficiles. La nature a un pouvoir apaisant... Si vous en avez l'occasion, faites un petit tour au jardin, occupez-vous de vos herbes aromatiques ou achetez une belle plante d'intérieur.

L'art thérapie

Le coloriage pour adulte est très à la mode. Il permet de s'évader, d'apaiser les tensions et de faire passer son stress dans une forme de créativité qui ne nécessite aucune aptitude ni aucun talent artistique. On retrouve ainsi une certaine paix intérieure et une confiance en soi.

Apprenez à déléguer et à planifier.

Les journées ne comptent que vingt-quatre heures... Inutile de tout vouloir gérer et faire face à tout. C'est mission impossible. Etablissez tous les jours une liste des choses à faire impérativement. Prévoyez systématiquement dix à quinze minutes de plus par tâche afin de ne pas vous laisser déborder. Un ordinateur qui ne se connecte pas, un coup de téléphone inattendu, un appareil électrique qui tombe en panne, sont autant de circonstances imprévues qui peuvent vous énerver et vous retarder. Déléguez ce que d'autres pourront très bien faire à votre place. Confiez certaines taches à vos collègues, aux enfants, à la famille.

psych-vr-depr-170_560_06.jpg
Etablissez une échelle de stress et de soucis.

Notez sur une feuille de papier tout ce qui vous embête, vos tracas, vos sources de stress et attribuez à chaque problème une note de 1 à 10. Vous pourrez ainsi rapidement déterminer les soucis qui empiètent le plus sur votre vie privée, ce qui vous préoccupe le plus et également réaliser que certaines broutilles ne sont finalement pas aussi graves que ce que vous pensiez.

Prenez le temps d'analyser à tête reposée les solutions possibles.

Lorsqu'un problème survient, ne vous emballez pas, ne vous énervez pas inutilement. Après le moment de surprise, prenez le temps de vous isoler. Respirez profondément. Servez-vous une boisson chaude et installez-vous confortablement - avec crayon et papier si nécessaire - et réfléchissez calmement aux différentes solutions qui s'offrent à vous. Vous aurez ainsi pris du recul et le stress diminuera déjà considérablement.

Cet énervement est-il réellement indispensable ?

Lorsque vous courez après le temps, que le stress est à son comble, que vous avez l'impression de tout essayer mais de ne pas y parvenir, posez-vous les questions suivantes : « Le fait de m'énerver va-t-il réellement changer le cours des choses ? » ou encore « L'embouteillage va-t-il se résorber plus vite si je m'énerve ?, La caissière du supermarché va-t-elle aller plus vite ? » . Se poser la question et y réfléchir, c'est déjà se donner du temps, gage de plus de sérénité.


publié le : 15/08/2015 , mis à jour le 19/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci