Bébé pleure la nuit : pour empêcher ses parents de faire l’amour ?

Dernière mise à jour: juillet 2014 | 8120 visites
baby-pasgeb-1-huilen-170-400_09.jpg

news Etonnante hypothèse : les pleurs nocturnes du bébé auraient aussi pour fonction de retarder l’arrivée d’un autre enfant.

Cette théorie est avancée par un biologiste de l’université Harvard (Etats-Unis), le Pr David Haig. Selon lui, la faim, la douleur, les inconforts…, n’expliqueraient pas tout des raisons pour lesquelles un nourrisson éclate en sanglots au beau milieu de la nuit.

L’un des objectifs, c’est d’empêcher papa et maman d’avoir un autre enfant trop rapidement. Déjà, ces pleurs nocturnes fatiguent et préoccupent les parents, ce qui peut influencer leur désir de sexualité. Ceci étant, la fatigue peut être surmontée et il y a d’autres moments pour la bagatelle…

Sauf, poursuit le Pr Haig, que ces pleurs favorisent un second phénomène (une hypothèse qui paraît déjà plus crédible): l’allaitement au sein nocturne. Ce qui implique une probabilité plus élevée de prolonger la période de non-fertilité de la mère liée à l’allaitement complet à la demande.

A défaut de susciter l'adhésion, cette théorie, qui renvoie à la logique de l'évolution, a au moins le mérite d'intriguer.

Source: Evolution, Medicine, & Public Health (http://emph.oxfordjournals.)
publié le : 07/07/2014 , mis à jour le 07/07/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci