Anesthésie : le cerveau mémorise-t-il les odeurs ?

Dernière mise à jour: juillet 2014 | 3464 visites
drs-chirurg-3-170_02.jpg

news Lors d’une anesthésie générale, le cerveau enregistre-t-il des informations sensorielles, en l’occurrence les odeurs ? Il semblerait que ce soit le cas.

A ce stade, les recherches ont été conduites chez le rat, un modèle d’expérimentation classique. De précédents travaux ont suggéré que si pendant une anesthésie générale le cerveau recevait des informations sensorielles (auditives, par exemple), il ne les percevait cependant pas. Ces recherches-ci, conduites à l’université de Pittsburgh, tendent à démontrer que le cerveau non seulement reçoit ces informations, mais qu’il les enregistre sans cependant être capable de les rappeler volontairement après l’éveil.

Les rongeurs ont été exposés soit à des odeurs familières, soit à des odeurs qui leur étaient inconnues, soit à aucune odeur particulière. Les uns l’ont été pendant et après l’anesthésie, les autre uniquement après. Ensuite, leur comportement a été observé lorsqu’ils ont à nouveau été confrontés aux odeurs. Tout ceci a permis de recouper les résultats de l’examen des tissus cérébraux.

Que constate-t-on ? Que les rats ne gardent pas de souvenir disons conscient d’une odeur inhabituelle diffusée pendant l’anesthésie. Mais, mais… Des modifications du tissu cérébral, à l’échelle cellulaire, indiquent que l’animal a gardé une sorte d’empreinte de l’odeur auparavant inconnue, qui n’est dès lors plus considérée comme nouvelle.

Les auteurs estiment que ces observations méritent des recherches approfondies sur la manière dont l’anesthésie générale agit sur le cerveau et en particulier ses effets sur l'apprentissage et la mémorisation.

Voir aussi l'article : Anesthésie : que faut-il savoir ?

Source: Anesthesiology (http://journals.lww.com/ane)
publié le : 03/07/2014 , mis à jour le 02/07/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci