Enceinte sans rapport sexuel : elles y croient

Dernière mise à jour: mars 2014 | 46794 visites
standaard-vr-zw-buik-rood-170.jpg

news Comment expliquer que des jeunes femmes affirment qu'elles ont connu leur première grossesse sans avoir eu de relations sexuelles ?

Environ 0,5% sont dans ce cas, selon une enquête réalisée aux Etats-Unis auprès de quelque huit mille mères adolescentes et jeunes adultes âgées de 15 à 28 ans. La question ne leur a pas été posée de but en blanc : c’est en recoupant les multiples réponses au questionnaire que les chercheurs ont abouti à ce constat.

Plusieurs éléments entrent en ligne de compte.

L’imprégnation religieuse. Il n’est pas exceptionnel, dans les familles très religieuses et conservatrices (ici américaines), que la jeune fille fasse vœu de chasteté, en s’engageant ainsi auprès de ses parents à ne pas avoir de relation sexuelle avant le mariage. La virginité prend une importance considérable et le non-respect de la promesse peut être vécu comme un drame absolu, une honte indélébile. Dans ce contexte très particulier, la conception virginale devient un paravent (conscient ou inconscient).

Le déni. Une relation sexuelle traumatisante, forcée, peut être occultée de manière inconsciente. On mentionnera aussi l'oubli, notamment lors d'un rapport sexuel sous l'emprise de l'alcool ou de la drogue.

La compréhension. Qu’entend-on par relation sexuelle ? Le Nouvel Observateur rappelle qu’une étude réalisée dans des universités canadiennes avait montré que la majorité des étudiants interrogés (garçons et filles) définissaient « faire l’amour » comme la pénétration pénis-vagin avec orgasme. Une autre étude concluait que pour une frange significative des répondantes, la première « vraie » relation sexuelle correspondait au premier rapport avec son mari.

L’hymen. Il symbolise la virginité. Il est cependant possible, même si ces cas sont rares, que du sperme puisse s’introduire dans le vagin et remonter vers l’ovule alors qu’il n’y a pas eu rupture de l’hymen (en cas de pénétration très légère, par exemple). Il y a donc bien eu relation sexuelle, mais la préservation de l’hymen fait dire à ces jeunes femmes que ce n’est pas le cas.

Source: British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 24/03/2014 , mis à jour le 23/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci