Pourquoi les enfants mordent-ils ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 6201 visites
Dans cet article
Pourquoi les enfants mordent-ils ?

dossier Lorsqu’un enfant mord un camarade ou un adulte, les parents se posent de sérieuses questions. S'agit-il d'un comportement agressif ? L'enfant est-il d'une nature violente ? Comment réagir ?

Ce comportement relève à la fois de l'expérimentation et renvoie au réflexe de succion. L'enfant mordille dès son plus jeune âge : le téton de sa maman, sa tétine, son doudou, les doigts de ceux qui le prennent dans leurs bras... Ce qui est important, c'est que le tout-petit apprenne à se désengager de ce réflexe. Les parents ont évidemment un rôle important à jouer dans ce processus, en inculquant ce qui est permis et ce qui ne l'est pas.

Une façon de communiquer

123-kind-spelen-bijten-neus-170_40004.jpg
Tous les jeunes enfants ont tendance à mordre. C'est en particulier le cas lorsqu’ils sont inquiets, contrariés, ou qu’ils veulent attirer l'attention. C’est pour eux une façon de s'affirmer, de s'exprimer, de communiquer. A leur manière, bien sûr, impulsive et parfois agressive. Ils mordent, ils tirent les cheveux, ils donnent des coups de pied, ils frappent : ils agissent sous le coup de l'émotion, mais pas pour faire du mal.

Certaines circonstances, sources de stress pour l'enfant, peuvent favoriser ces attitudes : changement d'école, déménagement, naissance d’un petit frère ou d'une petite sœur, ambiance tendue à la maison, disputes entre les parents, séparation...

Faut-il s'inquiéter ?


A priori, mordre ne doit pas être considéré comme un acte de violence de la part de l'enfant. Les mots lui manquent pour exprimer ce qu'il ressent : la communication physique remplace la communication verbale. On notera que cela peut aussi indiquer que l'enfant a faim, que les dents qui poussent lui font mal, ou tout simplement qu'il veut... goûter (on se retrouve dans le contexte de découverte de son environnement).

Si les morsures ont tendance à se répéter, si elles s'intensifient, si elles causent des blessures - à d'autres ou à l'enfant lui-même (automutilation) -, il est nécessaire d'en parler avec le pédiatre.

Comment réagir ?

kind-jongens-spelen)-170_400_10.jpg
La réaction des parents doit être proportionnelle et mesurée, en gardant toujours à l'esprit que le fait de mordre est un comportement naturel au cours du développement de l'enfant. Il faut aussi essayer d'identifier les situations qui l'incitent à mordre, et évidemment ne jamais le punir en le mordant à votre tour pour lui montrer « à quel point ça peut faire très mal ». Même chose lorsqu'un enfant a été mordu : ne jamais lui conseiller de se venger, en mordant lui aussi, si cela se reproduit.

Agir ensemble


Les enfants apprennent par imitation, des adultes mais aussi de leurs camarades. En milieu d'accueil (à la crèche ou à la maternelle notamment), il n'est pas rare que lorsqu'un tout-petit commence à mordre, les autres suivent, et reproduisent cela de retour à la maison. Le personnel d'encadrement doit donc intervenir, et évaluer la situation en concertation avec les parents.

Les questions à se poser


Progressivement, sur l'instance de ses parents et des enseignants, l’enfant prendra conscience qu'il ne doit plus mordre.

Il est important d'identifier les situations dans lesquelles l'enfant a tendance à mordre et d'essayer de comprendre pourquoi. Le fait-il quand il se trouve en présence des mêmes enfants ou des mêmes adultes ? Essaie-t-il d'attirer l'attention ? Est-ce sa manière à lui de montrer qu'il est fâché, contrarié ? En répondant à ces questions, il sera beaucoup plus facile de trouver le moyen de dissuader l'enfant de se comporter ainsi.


publié le : 18/02/2014 , mis à jour le 08/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci