ad

Trop de photos gâchent les souvenirs

Dernière mise à jour: août 2015 | 6224 visites
123-koppel-foto-smartphone-170-2.jpg

news La fonction d’appareil photo du smartphone est bien utile. Cependant, une utilisation exagérée, parfois frénétique, pénalise notre capacité de mémorisation.

Non seulement on en vient à prendre machinalement ces clichés, non seulement ils s’accumulent au point qu’on ne sait plus comment retrouver une photo particulière, mais ce comportement perturbe notablement l’enregistrement dans notre mémoire des objets et des situations.

Des chercheurs de l’université Fairfield (Etats-Unis) ont proposé à des étudiants de visiter un musée. Les uns étaient invités à mémoriser des objets tout en les photographiant, les autres à bien les observer… en les regardant, tout simplement. Le jour suivant, ils ont participé à un test de mémoire. Le résultat montre que la description est moins précise, moins fidèle, moins détaillée parmi ceux qui avaient pris des photos. Les auteurs parlent d’un phénomène de dépréciation, en ce sens que l’on s’appuie alors sur l’appareil pour enregistrer les informations, ce qui induit un effet négatif sur la mémoire épisodique (celle qui permet de se rappeler d’un événement dans son contexte).

Une autre expérience a confirmé cela, tout en montrant en plus que le fait de zoomer sur un élément particulier d’un objet permet de mieux mémoriser ce détail, mais fait perdre beaucoup de la perception de l’objet dans son ensemble. Enfin, les chercheurs indiquent que l’habitude de stocker un grand nombre de photos, en envisageant de les consulter plus tard pour se remémorer les événements, est plutôt contre-productif : les quantités sont telles qu’il devient souvent (très) difficile de retrouver rapidement le « bon « cliché » , au point que l’on finit par ne même plus avoir envie de chercher. Ceci vaut aussi pour les appareils photos numériques classiques, bien sûr, mais le smartphone amplifie considérablement le phénomène.

Conclusion des auteurs ? « La photo est un souvenir parmi d'autres, mais le souvenir ne peut pas se réduire à la photo. »

Source: Psychological Science (http://pss.sagepub.com)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub