ad

Pourquoi un bébé en met partout quand il mange

Dernière mise à jour: août 2015 | 9076 visites
123-baby-eten-vies-170-2.jpg

news Face à un aliment liquide ou semi-solide, les bébés peuvent se montrer particulièrement malpropres. Mais s’ils en mettent partout, c’est qu’ils sont en apprentissage.

Cela ne rate pas : l’enfant va plonger ses mains dans l’assiette de purée, taper avec sa cuillère, en jeter à terre, s’en badigeonner le visage, et on en passe. De la maladresse ? La méconnaissance des principes de propreté ? Sans doute, mais il y a aussi l'esprit de découverte, comme l’expliquent ces chercheurs de l’université de l’Iowa (Etats-Unis).

Ils ont réuni un groupe de bébés âgés de 16 mois. Premier point : un môme apprend plus facilement les noms d’objets solides, en raison de leur forme constante. Qu’en est-il avec ces choses qui coulent, qui dégoulinent ? C’est plus compliqué. Les jeunes participants à cette expérience ont été mis en présence d’une quinzaine d’aliments non solides, comme de la compote, du pudding, du jus de fruit, de la soupe… A chacun correspondait un nom simplifié, dans le genre « dax » ou « kiv », qui a été communiqué aux tout-petits. Le test a consisté à essayer de leur faire reconnaître ces mêmes éléments, mais présentés sous des formes et avec des aspects différents. Impossible de les identifier au premier abord, il était nécessaire de les explorer.

Et c’est ce que les bébés ont fait : ils ont tripatouillé, senti, malaxé, mis en bouche, projeté, versé…, afin de comprendre ce dont il s’agissait. De fait, les plus touche-à-tout (les moins propres, en somme) sont aussi ceux qui ont obtenu les meilleurs résultats de reconnaissance. Et le contexte le plus favorable, c’est la chaise haute, celle qui est habituellement utilisée lorsqu’ils prennent leurs repas.

En d’autres termes, même si ce n’est pas toujours le moment le plus agréable, laisser son enfant « jouer avec la nourriture » - un concept d’adultes, en fait -, c’est l’aider à apprendre. Dans les limites du raisonnable bien sûr, et sachant qu’on rectifiera le tir plus tard…

Source: Developmental Science (http://onlinelibrary.wiley.) via Santé Log
publié le : 27/02/2014 , mis à jour le 06/08/2015
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci