Les enfants moins en forme que leurs parents

Dernière mise à jour: mars 2014 | 3235 visites
123-kind-spelen-trampol-170_07.jpg

news La condition physique décline de génération en génération, avec le risque évident que l'état de santé se dégrade en parallèle.

Cette méta-analyse a été coordonnée par une équipe australienne. Elle a passé en revue les résultats de plusieurs dizaines d’études réalisées entre 1964 et 2010 dans une trentaine de pays, et qui ont regroupé un nombre considérable d’enfants âgés de 9 à 17 ans.

La course à pied (selon des critères de distance et de rapidité) a constitué le test de référence pour évaluer la condition physique. Les observations montrent, tant chez les filles que chez les garçons et peu importe la tranche d’âge, que la forme cardiovasculaire a sensiblement et continuellement baissé partout dans le monde (encore qu’avec des nuances géographiques) en une cinquantaine d’années, soit deux générations.

L’excès de poids est l’une des explications avancées par les auteurs, qui y associent évidemment la sédentarité et les mauvaises habitudes alimentaires, ainsi que des considérations sociales et psychologiques. En tout état de cause, ils insistent sur les répercussions à long terme d’une condition physique dégradée dès le jeune âge. D’autant que les facteurs de risque s’accumulent comme jamais auparavant : autrement dit, faute d'une réaction énergique, le phénomène va encore s’accélérer.

Source: Congrès de l’American Heart Association (www.heart.org)
publié le : 04/03/2014 , mis à jour le 03/03/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci