Bronchiolite : un virus très coriace

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 5638 visites
123-dr-oz-baby-stetosc-170_10.jpg

news Le virus respiratoire syncytial (VRS), responsable de 80% des cas de bronchiolite, peut survivre longtemps sur les objets.

Six heures en moyenne (mais cela peut aller bien au-delà), qu’il ait contaminé un jouet, une table, une poignée de porte ou un vêtement. Et lorsque la main touche l’objet, elle devient aussitôt un vecteur potentiel du virus. C’est dire s’il est nécessaire de porter une grande attention aux règles d’hygiène, afin d’éviter la propagation du germe. Il est ainsi très important de laver soigneusement les effets personnels d’un enfant malade (surtout s’il côtoie d’autres tout-petits).

Une enquête réalisée par l’Institut national français de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) montre qu’une proportion importante des adultes ne pose pas les gestes adéquats.

Que disent les principaux résultats ?

• Six personnes sur dix se lavent toujours les mains avant de s’occuper d’un nourrisson, mais un tiers d’entre elles n’utilisent pas systématiquement du savon. Les solutions hydro-alcooliques sont plutôt réservées à un usage en dehors du domicile.

• La grande majorité des parents (67%) n’embrassent jamais un bébé sur le visage ou sur les mains lorsqu’ils sont enrhumés. Néanmoins, un sur dix n’y voit aucune objection.

• La plupart des adultes se couvrent la bouche en cas d’éternuement ou de toux. Le problème, c’est qu’ils le font avec la main, alors qu’il est recommandé de faire usage du pli du coude.

L’INPES a édité une brochure sur le sujet. Elle peut être téléchargée ici : La bronchiolite


publié le : 17/01/2014 , mis à jour le 16/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci