ad

Trop dormir, ce n’est pas bon non plus

Dernière mise à jour: décembre 2013 | 10492 visites
vr-slapen-wit-170_400_05.jpg

news Trop ou pas assez : lorsque la durée du sommeil s’éloigne des recommandations, les problèmes de santé se retrouvent en terrain favorable.

Entre sept et neuf heures par nuit : c’est le bon rythme, en tout cas celui conseillé par les spécialistes. Une étude conduite par les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), la principale agence gouvernementale US de santé publique, montre que les personnes de plus de 45 ans qui dorment habituellement moins de six heures ou plus de dix heures s’exposent à des risques sensiblement accrus de troubles de santé (très) sérieux, comme l’accident vasculaire cérébral (AVC), le diabète, la maladie cardiaque, la dépression ou l’obésité.

Ceci a été démontré après avoir analysé les dossiers médicaux et le mode de vie (alimentation, activité physique, sommeil…) de quelque 55.000 adultes (âgés de 45 ans et plus, donc). « Dormir longtemps ne signifie pas que l’on dort bien », explique l’un des auteurs. « Le temps et la qualité du sommeil sont tout aussi importants que ce que l’on mange ou la manière dont on se dépense physiquement ».

Les conseils ? D’abord, ceux qui dorment beaucoup - ou pas assez – ont tout intérêt à contrôler les autres facteurs de risque, en particulier cardiovasculaires (et ceci ne vaut pas que pour eux d’ailleurs). Ensuite, un bilan de santé peut être utile. Enfin, et après dialogue avec leur généraliste, des tests en laboratoire du sommeil pourraient mettre en évidence des anomalies nécessitant une prise en charge spécifique.

Source: Sleep (www.journalsleep.org)
publié le : 27/12/2013 , mis à jour le 26/12/2013
ad
pub