Psoriasis : plus on « aime », plus on en découvre !

Dernière mise à jour: octobre 2013 | 3466 visites
123-handen-dank-vingers-hemel-bl-lucht-170_11.jpg

news Plus on « aime », plus on en découvre ! Tel est le principe de la nouvelle campagne de sensibilisation organisée par les associations de patients belges GIPSO asbl, Psoriasis-Contact et Psoriasis Liga Vlaanderen vzw, sur Facebook, à l’occasion de la Journée mondiale du psoriasis du 29 octobre prochain. Une campagne pour le moins originale dont le message ne sera dévoilé que sous l’effet de la lumière des nouveaux regards portés sur la maladie.

Cette initiative un peu inattendue, développée avec le soutien d’AbbVie, s’inscrit dans l’esprit du programme international Under The Spotlight (« Sous les projecteurs ») initié en 2008 par l’IFPA (International Federation of Psoriasis Associations) qui a réussi en l’espace de cinq ans à regrouper une collection unique de témoignages vidéos de patients provenant du monde entier.

Chacune de ces vidéos raconte une histoire personnelle touchante qui montre à quel point le psoriasis impacte la vie au fil du temps et combien il est important, pour chaque patient, de bénéficier du soutien de tout un chacun au quotidien.

Découvrez ou redécouvrez les vidéos sur le site www.underthespotlight.com.

Soutenir les patients


Car le but est bien là : inciter tout un chacun à porter un autre regard sur le psoriasis en l’aidant à dépasser ses a priori et en améliorant son information sur la maladie pour l’encourager à comprendre et soutenir visiblement ceux et celles qui vivent avec elle, jour après jour.

Et pour y arriver, les associations se mobilisent sans relâche et rivalisent chaque année d’imagination. La preuve encore cette année, avec le lancement de cette campagne digitale qui n’hésite pas à mettre les patients sous les feux de la rampe dans une vidéo teaser courte et émouvante, qui montre une belle humanité et dépeint en quelques minutes seulement la complexité de la maladie avec ses parties visibles et invisibles et les craintes et les espoirs de ceux qui y sont confrontés.

Deux minutes trente de bonheur à relayer et à partager pour soutenir ces ambassadeurs qui ont accepté de s’exposer en pleine lumière, au nom de tous les patients, et qui entendent par cet engagement améliorer les connaissances et la compréhension du public et le mobiliser pour réussir ensemble à changer le regard porté sur la maladie et les patients :

https://www.facebook.com/campaign.underthespotlight

Car comme l’a si joliment dit le philosophe français Gustave Thibon : « Ce n’est pas la lumière qui manque à notre regard, c’est notre regard qui manque de lumière ».

Aimer et partager pour encourager un grand nombre de clics


La prochaine Journée mondiale du psoriasis, le 29 octobre, sera donc l’occasion de remercier Adinda, Antoinette, Emy, Francis, Frederik, Grégory, Marc et Mélissa en parlant de leur vidéo :

https://www.facebook.com/campaign.underthespotlight/app_212104595551052

Et en invitant le public à s’intéresser à la maladie et à marquer son soutien par un simple « j’aime » qui contribuera à dévoiler, jour après jour, les lettres du message qu’ils souhaitent faire passer cette année.

Une maladie à multiples facettes

123-psoriasis-vergrootgl-rug-170_10.jpg
En Belgique, le psoriasis touche près de 300.000 personnes de tout âge et des deux sexes sans réelle distinction et 20% de patients souffrent de psoriasis sévère. Il semble que la la génétique joue un rôle déterminant dans la maladie, mais on est encore loin d’avoir tout élucidé à son sujet.

Cette maladie inflammatoire chronique se manifeste le plus souvent sur le cuir chevelu, les genoux, les coudes et le bas du dos, mais elle peut aussi apparaître sur n’importe quel endroit du corps (plis cutanés, parties génitales, etc.). Contrairement à ce que l’on croit, le psoriasis n’est pas contagieux.

Cette affection se caractérise par une accélération du cycle de croissance des cellules cutanées qui induit l’apparition de zones de desquamation épaisses. La maladie existe sous différentes formes, mais 80% des patients souffrent de la présence de plaques et de zones de peau rouges et irritées, recouvertes de couches de squames blanches, accompagnées parfois de démangeaisons et de douleurs et qui sont susceptibles de se fissurer et de saigner.

Améliorer la qualité de vie


Le psoriasis peut également avoir un impact sur la qualité de vie du patient et chez certains patients la maladie peut être associée à d’autres affections. Des études révèlent que jusqu’à 34% des personnes atteintes de psoriasis développent une arthrite psoriasique, une maladie inflammatoire qui s’accompagne de douleurs, raideurs et gonflements sur et autour des articulations (ce chiffre grimpe même jusqu’à 56% pour les personnes souffrant d’une forme sévère de psoriasis).

A l’heure actuelle, la maladie reste incurable, mais des traitements toujours plus performants accompagnent au mieux les patients dans leur combat et améliorent leur qualité de vie y compris pour les 20% de malades belges qui souffrent d’une forme sévère de psoriasis.

Le psoriasis peut toucher tous les âges. Il apparaît généralement entre 15 et 20 ans ou entre 55 et 60 ans. Et l’arthrite psoriasique qui peut se déclarer dans la maladie se manifeste en moyenne chez les patients entre 36 et 40 ans (même s’il peut toucher d’autres tranches d’âge).

Voir aussi l'article : Psoriasis : les réponses à vos questions


publié le : 24/10/2013 , mis à jour le 23/10/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci