Bronchiolite : les symptômes et les traitements

Dernière mise à jour: août 2015 | 4957 visites
123-baby-ziek-dokter-170-10.jpg

news La bronchiolite est une infection des voies respiratoires inférieures qui touche les bébés et les jeunes enfants de moins de deux ans. Il est important de reconnaître ses symptômes afin de pouvoir traiter au mieux les cas les plus sérieux.

Dans neuf cas sur dix, la bronchiolite est causée par le virus respiratoire syncytial (VRS). L'infection débute classiquement par un rhume (nez qui coule, toux sèche, fièvre modérée). D'autres plaintes peuvent apparaître comme une perte d'appétit, un teint pâle voire livide, une cyanose des mains ou des pieds, de l'apathie.... Dans les jours qui suivent, les quintes de toux s'intensifient et sont accompagnées d'expectorations. L'accumulation de glaires et de mucus peut rapidement entraîner des problèmes respiratoires. Le bébé est essoufflé, avec une respiration sifflante et ces manifestations peuvent évoluer vers une détresse respiratoire. Chez la plupart des nourrissons, l'infection présente un caractère bénin, mais si l'état de santé s'aggrave brutalement (la fièvre est un indicateur important), il est indispensable de s'adresser rapidement à un médecin.

Quels traitements ?


La bronchiolite modérée

Contre la fièvre, le pédiatre prescrira du paracétamol. Il est conseillé de rincer régulièrement les narines avec du sérum physiologique, afin de libérer les voies respiratoires. L'enfant recevra à boire fréquemment et ses repas seront fractionnés. Ne pas lui donner de sirop contre la toux.

La bronchiolite sévère

Un aérosol ou des inhalations combattront l'obstruction des voies respiratoires. Une hospitalisation peut être nécessaire en présence d'importantes difficultés pour respirer, pour s'alimenter ou pour s'hydrater. La prise en charge en milieu hospitalier permet de prévenir les risques d'hypoxémie (diminution de la quantité d'oxygène dans le sang) et de déshydratation, et de traiter l'enfant qui en souffre, en le réhydratant ou en assurant une assistance respiratoire.


publié le : 18/11/2013 , mis à jour le 06/08/2015
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci