ad

Quelles parties du corps vous excitent le plus ?

Dernière mise à jour: août 2015 | 20394 visites
123-koppel-bed-sensueel-170-11.jpg

news Finalement, les zones érogènes ne sont pas si différentes – en termes de localisation... – entre les hommes et les femmes.

C’est ce qui ressort de cette enquête réalisée par une équipe britannique (Bangor University), en collaboration avec des confrères sud-africains (Wits University). L’intention de ces neuroscientifiques consistait à valider l’hypothèse selon laquelle les sensations érotiques envoyées au cerveau depuis les zones érogènes aboutissent dans le cortex somato-sensoriel, où elles sont cartographiées et traitées. Disons tout de suite que cette théorie est remise en question et que les chercheurs considèrent qu’il faut chercher « ailleurs » dans le cerveau.

Dans le cadre de leurs travaux, ils ont interrogé un millier d’adultes de tous âges et de toutes nationalités, invités à préciser les parties du corps qui les excitaient le plus. Le résultat permet d’établir un hit-parade des zones érogènes.

Double constat : les localisations - les régions - ne varient pas tant que cela entre les dames et les messieurs, alors que l’on ne constate quasiment pas de différence en fonction de l’âge, de l’origine ethnique ou de l’orientation sexuelle. Et donc, voici le classement par ordre décroissant d’intensité du plaisir :

Les femmes. Le clitoris, le vagin, la bouche et les lèvres, le haut de la nuque, les seins et les mamelons.
Les hommes. Le pénis, la bouche et les lèvres, les testicules, l’intérieur des cuisses, le haut de la nuque.

Quelques remarques complémentaires.

La première concerne les pieds et les orteils, qui se classent en très mauvaise position (75% des personnes interrogées ne leur accordent absolument aucun intérêt sensuel). Il en va ainsi aussi des genoux. Par contre, les oreilles et les omoplates affichent un score plus qu’honorable dans les deux sexes, tout comme les fesses et les hanches chez les femmes, ainsi que le bas du dos et l’arrière des jambes chez les hommes (qui pointent aussi les mains, auxquelles les femmes prêtent un intérêt tout relatif… sur ce plan). A partir de là, chacun son truc…

Source: Cortex (www.journals.elsevier.com/c)
publié le : 18/11/2013 , mis à jour le 06/08/2015
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci