Des raisins et des myrtilles pour garder la forme

Dernière mise à jour: novembre 2013 | 5255 visites
123-p-druif-170-10.jpg

news La consommation régulière d’une série de fruits réduit (notamment) le risque de développer un diabète de type 2. Il en va autrement des jus de fruits, en raison du sucre ajouté.

C’est une étude d’une exceptionnelle envergure qui a abouti à ce résultat. Des données concernant près de 200.000 personnes, suivies durant de longues années, ont été passées au crible par plusieurs équipes de recherche américaines.

Au départ, aucun participant ne souffrait de diabète, de pathologie cardiovasculaire ou de cancer. A intervalles réguliers, des informations sur les habitudes alimentaires ont été recueillies, et donc en particulier les apports en fruits. Dans le même temps, les diagnostics de diabète ont été notifiés. Après avoir tenu compte du style de vie et des facteurs classiques de risque de diabète, il s’avère que certains fruits offrent un indice de protection (très) intéressant.

Trois portions par semaine


Globalement, d’abord, chaque tranche de trois portions de fruits entiers par semaine diminue le risque de diabète, et indirectement de maladie cardiovasculaire. Et ceci est particulièrement vrai (toujours à raison de trois portions hebdomadaires) pour les myrtilles (- 26%), les raisins (- 12%), les prunes (- 11%), les pommes et les poires (- 7%) et les bananes (- 5%). Les pruneaux, les pêches, les abricots et les oranges sont associés à « une tendance » à la réduction du risque.

A contrario, explique Le Quotidien du Médecin, « lorsque les trois portions de fruits entiers sont remplacées par des jus de fruits représentant la même quantité de fruits entiers, le risque augmente de 8% », plus que probablement en raison des sucres ajoutés - facteurs de risque - et sans doute aussi par une action différente - en termes d'effet protecteur - entre les fruits et les jus.

Cliquez sur ce lien : A quoi correspond une portion ?

Source: The British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 02/11/2013 , mis à jour le 01/11/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci