L’argent fait craquer les bactéries

Dernière mise à jour: octobre 2013 | 3556 visites
123-labo-bloed-oz-stelen-170_08.jpg

news L’argent (le métal) renforce l’action des médicaments et les aide à mieux attaquer les bactéries.

La résistance bactérienne est un énorme problème, sachant que de plus en plus de germes tiennent tête aux antibiotiques. Il devient alors extrêmement difficile, et parfois impossible, de traiter les infections. De nombreuses équipes cherchent la parade, à l’instar de ces spécialistes de l’université Harvard. Leur arme : l’argent, « un remède vieux comme le monde, ou presque, puisque ce métal est utilisé depuis l’Antiquité pour prévenir et guérir les infections », explique le Dr Irène Drogou (Le Quotidien du Médecin).

Un potentiel « incroyablement précieux »


Des tests ont été réalisés in vitro (« en éprouvette ») avec des tissus humains et d'autres sur des souris, en incluant divers antibiotiques comme la gentamicine, l’ampicilline et la tétracycline, mis en présence de contaminations particulièrement difficiles à traiter. Par observation au microscope électronique et évaluation par des procédés biochimiques, les chercheurs ont pu démontrer que l’ajout d’argent agissait de manière particulièrement efficace, en faisant craquer les bactéries.

« Ces résultats suggèrent que l’argent pourrait être incroyablement précieux en tant qu’adjuvant aux antibiotiques existants », explique l’un des auteurs. Les études de toxicité montrent que les doses nécessaires sont très inférieures à celles potentiellement néfastes pour les cellules humaines. L’intention consiste à présent à développer des techniques permettant une délivrance optimale de ces composés.

Source: Science Translational Medicine (http://stm.sciencemag.org)
publié le : 13/09/2013 , mis à jour le 01/10/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci