Bébés : dès 10 mois, ils soutiennent les victimes

Dernière mise à jour: août 2015
123-baby-lachen-geluk-170-9.jpg

news Les études sur la psychologie des très jeunes enfants aboutissent à des constatations vraiment étonnantes. Celle-ci s’est penchée sur leurs attitudes face à une scène d’agressivité.

Les interactions entre les bébés et leur environnement constituent un champ de recherches fascinant. Les spécialistes considèrent que c’est vers l’âge de 2 ans qu’un enfant peut percevoir et orienter consciemment ses réactions lorsque des personnes se trouvent en situation de détresse, et qu’il est en mesure de décider d’intervenir vers les 3 ans.

Une équipe japonaise (universités de Kyoto et de Toyohashi) a tenté de démontrer que le « comportement de sympathie » disons instinctif était présent bien plus tôt. L’expérience a réuni des nourrissons âgés de 10 mois. Posés sur les genoux de leurs parents (qui ne devaient pas interférer), dans un contexte calme, ils ont assisté à la diffusion de séquences animées au cours desquelles des boules bleues attaquaient des cubes jaunes. Les mouvements des yeux ont été enregistrés.

Reconnaître la victime et l'agresseur


L'interprétation des indices visuels montre que les bébés prennent clairement parti pour la victime, le cube jaune donc. Il ne peut s’agir de « contagion émotionnelle » (un transfert d’émotions entre individus), puisque évidemment, les boules et les cubes n’expriment aucune émotion. Les formes et les couleurs n’interviennent pas non plus (les bébés pourraient préférer les cubes aux boules), comme cela a été démontré lors de la répétition des tests dans d’autres configurations.

Autrement dit, déduisent les chercheurs, dès l’âge de 10 mois, un bébé peut percevoir des interactions sociales, déterminer qui est la victime et qui est l’agresseur, et éprouver de la sympathie pour ceux qui sont en détresse.

Le don de temps sauve des vies ! Le don de temps sauve des vies !
Pfizer Clinical Research Unit

Participez à une étude clinique et bénéficiez d’une compensation financière moyenne de 215 euros par jour.

Cliquez ici pour plus d’infos !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram