ad

Boire trop d'eau : attention aux problèmes de vessie

Dernière mise à jour: octobre 2014 | 21424 visites
vr-water-drinken-dorst-170_400_04.jpg

news La consommation quotidienne d’un volume trop important d'eau risque de conduire à des problèmes sérieux de fonctionnement de la vessie.

Trop d’eau et pas assez de mictions : la distension vésicale (vessie distendue) menace. Plusieurs études ont déjà mis en garde contre ce phénomène, lié à la conviction partagée par beaucoup d’entre nous – et en particulier les femmes – qu’il est nécessaire de boire au moins deux litres d’eau par jour pour que l’organisme fonctionne de manière optimale. Or, sauf circonstances particulières (raisons médicales, fortes chaleurs…), ce n’est pas du tout le cas : entre un litre et un litre et demi (six à huit verres) suffisent amplement. D’autant que l’alimentation participe elle aussi aux apports en eau dont notre corps a besoin.

Cette accumulation constante de liquide dans la vessie, à laquelle s’ajoute la rétention urinaire (on résiste par manque de temps, par craintes hygiéniques, parce qu’il n’y a pas de toilettes à proximité immédiate…), va finir par provoquer une distension de la vessie et des soucis de sensibilité : les fibres musculaires ne réagissent plus correctement, avec un risque réel de fuites, d’envies irrépressibles d’uriner, de douleurs.

Il est important que le message soit entendu : boire de l’eau à suffisance, oui, bien entendu ; boire de l’eau en excès, non, définitivement.

Source: British Medical Journal (www.bmj.com)
publié le : 04/07/2013 , mis à jour le 02/10/2014
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub