Contraception définitive : les solutions pour les femmes

Dernière mise à jour: avril 2019 | 9004 visites
anatom-vrouw-genit-bm-ovar-170_400-03.jpg

news Quand le désir d'enfant n'est plus présent mais qu'une grossesse est encore possible, les femmes peuvent abandonner la contraception classique - comme la pilule ou le stérilet - et opter pour une méthode définitive.

Jusqu'il y a quelques années, la seule méthode de contraception féminine définitive était la ligature des trompes. Aujourd'hui, la technique Essure, nettement moins invasive, semble séduire de plus en plus de femmes.

La contraception définitive ou stérilisation féminine est irréversible. L'intervention nécessite toujours la signature d'un document de consentement. Un délai d'attente est prévu entre la décision et le moment de l'intervention. Il peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Tant la ligature des trompes que la technique Essure sont remboursées par la mutualité.

La ligature des trompes


Elle est pratiquée sous anesthésie générale et par laparoscopie (deux ou trois mini-incisions dans l'abdomen et via le nombril). Elle permet d'obstruer les trompes (elles sont brûlées, coupées ou segmentées avec des pinces), afin d'éviter la rencontre entre l'ovule et les spermatozoïdes.

Une courte hospitalisation est suivie d'une période de convalescence de plusieurs jours. La fiabilité est optimale sauf si les pinces bougent, ce qui est rarissime.

La technique Essure


Elle se pratique à l'hôpital sans anesthésie (administration le cas échéant d'anti-inflammatoires, d'anti-douleurs ou d'antispasmodiques), comme pour placer un stérilet. Le médecin pose des micro-implants sur les trompes, ce qui va les boucher en quelques semaines. L'intervention dure entre cinq et dix minutes, sans hospitalisation ni convalescence. La patiente peut immédiatement rentrer chez elle et reprendre ses activités le même jour.

Le seul bémol : cette technique n'est pas directement efficace, en ce sens qu'au moins trois mois sont nécessaires avant de pouvoir abandonner sa précédente méthode contraceptive.

La contraception définitive ne stoppe pas les règles.


publié le : 17/04/2019 , mis à jour le 30/04/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci