Traitement contre l'acné : un risque pour le foetus

Dernière mise à jour: avril 2016 | 4784 visites
123-p-zw-vr-gezicht-acne-cosm-170-7.jpg

news L'isotrétinoïne est la substance active de médicaments prescrits en cas d'acné sévère. En raison de ses effets tératogènes, elle ne peut pas être administrée aux femmes enceintes ou qui pourraient le devenir.

L'isotrétinoïne est un rétinoïde, c'est-à-dire un dérivé de la vitamine A présent naturellement dans le corps et produit par le foie en petites quantités. A des doses plus importantes, il s'agit de l'une des substances les plus efficaces contre l'acné. Elle est réservée aux acnés sévères résistantes aux antibiotiques associés à des traitements locaux.

Les malformations congénitales constituent l'un de ses effets indésirables majeurs. L'isotrétinoïne (commercialisée sous les marques Isocural, Isosupra Lidose, I sotrétinoïne EG, Roaccutane) ne peut pas être utilisée par la femme enceinte ou durant l'allaitement.

Dans ce contexte, la contraception devra suivre un schéma très strict : la méthode sera scrupuleusement respectée, sans interruption, au moins un mois avant l'administration d'isotrétinoïne, et ne pourra être interrompue qu'un mois après la fin du traitement. Avant la première utilisation d'isotrétinoïne, un test de grossesse sera réalisé.

Une étude conduite aux Pays-Bas a montré que seulement 60% des femmes traitées par isotrétinoïne se soumettent à ces exigences en matière de contraception.


publié le : 23/08/2013 , mis à jour le 27/04/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci