La dépression est-elle contagieuse ?

Dernière mise à jour: juin 2013
123-p-vr-psy-depress-170-6.jpg

news Dans des circonstances données et pour certains profils psychologiques, la vulnérabilité à la dépression peut passer de proche en proche.

S’interroger sur le caractère « transmissible » de la maladie dépressive est évidemment un peu provocateur. Mais, mais… Les observations de cette équipe de l’université de Notre Dame (Indiana) tendent pourtant à confirmer l’hypothèse que « les pensées négatives » (ce que les auteurs appellent la vulnérabilité cognitive) peuvent être contagieuses et ensuite, selon leur degré, être associées à une augmentation des symptômes dépressifs.

Des effets en cascade


Leur étude a concerné une centaine de paires d’étudiants colocataires, suivis durant une période de six mois après leur première rentrée universitaire, une étape psychologiquement très importante dans l’existence de ces jeunes. L’intention consistait donc à déterminer si la fragilité (la vulnérabilité cognitive) de l’un pouvait entraîner ou renforcer le même processus chez l’autre. Une évaluation des profils (gestion du stress, optimiste/pessimisme…) est intervenue à l’entame, puis après trois et six mois.

Premier élément : comme attendu, le niveau de vulnérabilité individuelle est associé au risque de manifester ultérieurement des symptômes dépressifs. Le second point est plus instructif, puisqu’il apparaît que le fait de côtoyer de près un étudiant à haut niveau de vulnérabilité accroît sa propre fragilité et expose au fil du temps à la dépression ; l’inverse étant vrai aussi (l’optimisme engendre l’optimisme, et en tout cas moins d’idées noires, pour schématiser).

Bien sûr, cette étude a porté sur une population très particulière, sachant aussi que bien d’autres facteurs interviennent dans le développement d’une dépression. Néanmoins, elle illustre l’importance d’accorder une réelle attention aux proches d’un patient dépressif, afin de leur proposer le cas échéant un accompagnement.

Source: Clinical Psychological Science (www.psychologicalscience.or) via Santé Log
Le don de temps sauve des vies ! Le don de temps sauve des vies !
Pfizer Clinical Research Unit

Participez à une étude clinique et bénéficiez d’une compensation financière moyenne de 215 euros par jour.

Cliquez ici pour plus d’infos !
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram