Manipuler le cerveau pour arrêter de fumer

Dernière mise à jour: juillet 2013 | 2678 visites
stop-roken-170_300_10.jpg

news Des tests montrent que la stimulation transcrânienne diminue l’envie de fumer.

Cette technique indolore consiste à émettre des impulsions magnétiques à travers la boîte crânienne, afin d’agir directement sur les cellules du cerveaux, les neurones. Elle connaît déjà des applications thérapeutiques, notamment contre la dépression. Ici, des chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont voulu évaluer son intérêt dans le sevrage tabagique.

Ils ont réuni une vingtaine de fumeurs, qu’ils ont soumis soit à une stimulation du cortex préfrontal (impliqué dans le circuit de la récompense), soit à une stimulation factice. Le résultat montre qu’après les séances de stimulation magnétique transcrânienne, l’envie de fumer diminue de manière (très) significative, mais temporairement cependant. Et l’effet est d’autant plus important que la consommation de tabac est élevée.

Les auteurs poursuivent leurs explorations et considèrent qu’il s’agit d’une piste très prometteuse pour un meilleur accompagnement dans la difficile épreuve de l’arrêt de la cigarette.

Source: Biological Psychiatry (www.journals.elsevier.com/b)
publié le : 10/07/2013 , mis à jour le 08/07/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci