Manger de la charcuterie oui, mais avec modération

Dernière mise à jour: avril 2013
123-p-vlees-salami-ham-170-4.jpg

news Une importante consommation de produits de charcuterie présente des risques évidents pour la santé.

Le propos n’est pas de recommander de faire l’impasse sur les saucisses, le jambon ou le salami, mais d’y aller avec modération. Après d’autres, cette équipe de l’université de Zurich vient en effet de démontrer que les personnes qui mangent en moyenne 150 grammes de charcuterie par jour s’exposent à un risque accru de 44% de décès prématuré par maladie cardiovasculaire ou par cancer (surtout du système digestif : côlon, estomac…), par rapport à celles qui en consomment très peu.

Ce constat a été posé au terme du suivi, durant une quinzaine d’années, d’un panel de quelque 40.000 Européens. Essentiellement en cause, selon les pathologies : les graisses (saturées), les nitrites (agents de conservation) et le sel. Par ailleurs, les amateurs de ce type d’aliments ont davantage tendance à délaisser les fruits et les légumes, ainsi qu’à fumer et à boire trop d’alcool.

Dans ce contexte, les chercheurs considèrent qu’il conviendrait de ne pas dépasser vingt à quarante grammes quotidiens (toujours en moyenne) de charcuterie. Sachant qu'il s'agit d'un plafond et que moins, c'est beaucoup mieux. En fait, ceci revient à nouveau à mettre l’accent sur l’importance d’un régime nutritionnel équilibré et diversifié. On le répète souvent, mais il y a de bonnes raisons à cela.

[Source : BMC Medicine]

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram