ad

Rester assis longtemps c’est risqué, mais que peut-on faire ?

Dernière mise à jour: avril 2013 | 6167 visites
vr-zit-bureau-comp-werk-.jpg

news Rester assis plus de quatre heures par jour augmente sensiblement le risque de présenter (notamment) un souci cardiovasculaire. Il faut donc compenser.

De fait, mettre en garde contre les dangers pour la santé (cœur, diabète, hypertension…) liés à une position assise prolongée n’est pas sans intérêt, sauf que beaucoup ne savent pas faire autrement en raison de la nature de leur activité professionnelle. Le constat, donc, c’est que plus on reste assis longtemps jour après jour, plus les effets délétères augmentent. Ceci vient d’être confirmé par une équipe australienne, qui a procédé auprès d’un panel de quelque 60.000 hommes d’âge moyen suivis durant plusieurs années.

Premier point : il n’y a aucune raison objective que cette association ne concerne que les messieurs. Deux : comment compenser, comment limiter les risques ? Les recommandations sont simples, mais pertinentes. Par exemple :

• effectuer quelques pas à intervalles réguliers (une fois par heure au moins),
• se déplacer vers le bureau du collègue plutôt que de lui envoyer un e-mail,
• se lever pour répondre à un appel sur son mobile,
• en position assise, procéder de temps en temps à des étirements des bras et à quelques mouvements de jambes,
• aller chercher soi-même son café ou son verre d'eau plutôt que se le faire apporter,
• et ainsi de suite, afin de mettre chaque occasion à profit.

Tout ceci en pratiquant une activité physique même modérée (comme la marche à un rythme soutenu) en dehors des heures de boulot.

Double résultat : l’accumulation des petites pauses réduit le temps passé assis, tout en permettant de se bouger un peu.

[Source : International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity]


publié le : 04/04/2013 , mis à jour le 03/04/2013
ad
pub