ad

Travail à domicile : comment protéger sa vie privée ?

Dernière mise à jour: mars 2015 | 2750 visites
vr-comp-bureau-werk-170_400_12.jpg

news Le télétravail, qui présente de nombreux avantages tant pour le salarié que pour l'employeur, gagne constamment en popularité. Comment faire en sorte qu'il déborde pas outre mesure dans la sphère privée, en particulier la vie de famille ?

• Réservez un espace dédié à l'activité professionnelle. L'ergonomie est importante : le mobilier devra être adapté (table de travail, chaise de bureau...), pour des raisons d'efficacité et pour prévenir des soucis de santé (mal au dos, douleurs à la nuque, problèmes oculaires...).

• Définissez un planning quotidien et... respectez-le. S'organiser est crucial, tant pour effectuer correctement ses tâches professionnelles que pour ne pas empiéter sur son temps privé. D'ailleurs, une bonne gestion permet de dégager des plages horaires en journée pour se consacrer sans précipitation à ses affaires personnelles (aller chercher les enfants à l'école, déposer la voiture au garage, déjeuner avec un ami, passer à la banque...).

• Instaurez des règles à respecter par votre entourage, en particulier concernant les moments où vous êtes disponible et ceux qui sont totalement réservés au boulot.

• Il est largement préférable de travailler une heure ou deux en plus durant cinq ou six jours, et de se consacrer au moins une journée de complète déconnexion, que d'étaler son activité sur les sept jours de la semaine dans le but de réduire l'horaire quotidien.

Il faut s'aérer, sortir de chez soi, rencontrer des gens, se rendre au siège de l'entreprise, discuter avec les collègues... Le risque d'isolement professionnel, voire social, n'est pas une vue de l'esprit.

N'hésitez pas à expliquer votre manière de travailler. L'intention ne consiste pas à se justifier, à se défendre, mais le télétravail est parfois considéré avec une certaine ironie, comme s'il revenait à intercaler un peu de boulot dans beaucoup de loisirs. Vous savez qu'il n'en va pas ainsi, mais les préjugés peuvent avoir la vie dure.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub