Cigarette électronique : quels risques pour quels bénéfices ?

Dernière mise à jour: mars 2013 | 4958 visites
electr-sigaret--170_560_05.jpg

news La e-cigarette divise les experts : certains y voient un outil intéressant de lutte contre le tabagisme, alors que d’autres s’interrogent sur ses risques.

Les preuves formelles de l’efficacité de la cigarette électronique dans le cadre du sevrage tabagique manquent, c’est l’évidence, même si des indices existent. Par ailleurs, il n’est pas établi qu’elle soit inoffensive sur le long terme, d’autant que selon les modèles, les concentrations en diverses substances et le cas échéant en nicotine diffèrent sensiblement. Enfin, il n’est pas exclu que l’usage de l’e-cigarette par un non fumeur le conduise ensuite à tester des « vraies » cigarettes. Ceci étant, si l’absence d’effets indésirables était démontrée, pourrait-elle être considérée comme un outil efficace pour arrêter de fumer ?

Cette étude américaine (université de Buffalo - New York), conduite auprès de plusieurs milliers de non fumeurs, fumeurs actuels ou anciens, montre en tout cas qu’elle gagne constamment en popularité parmi les gros consommateurs (plus de vingt cigarettes par jour), qui souhaitent soit diminuer la dose en espérant un jour arrêter, soit pouvoir fumer là où c'est interdit, soit… l’un et l’autre. Les jeunes (18 à 24 ans) apparaissent comme les plus sensibilisés, et l’écrasante majorité des répondants (fumeurs et non fumeurs réunis) estiment que l’e-cigarette est moins nocive que le tabac.

En tout état de cause, les auteurs de cette enquête, comme bien d’autres spécialistes à travers le monde, considèrent qu’il est important et urgent de définir le statut de ce dispositif, sur base de données scientifiquement incontestables.

[Source : American Journal of Preventive Medicine]


publié le : 31/03/2013 , mis à jour le 30/03/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci