ad

Imiter la moule pour protéger les artères

Dernière mise à jour: février 2013 | 4233 visites
123-mosselen-170_07.jpg

news Les capacités d’adhérence de la moule ont inspiré des chercheurs, qui ont mis au point un nouveau dispositif de protection des artères.

Pour s’accrocher aux rochers ou aux coques des bateaux, la moule libère des protéines adhésives qui lui permettent de « coller » avec une force inouïe, qui plus est en milieu liquide. Cette équipe canadienne (université de la Colombie-Britannique) s’est demandée s’il ne serait pas envisageable de développer un outil s’inspirant de ce mécanisme, dans le but de protéger un vaisseau sanguin affecté par l’athérosclérose, c’est-à-dire dont la paroi interne présente des dépôts de graisses (athérome). Avec le risque que cette plaque s’épaississe et bouche progressivement l’artère ou qu’elle se détache soudainement, avec un danger évident d’obstruction de la circulation sanguine.

Résister au flux sanguin

Des techniques existent, évidemment, pour combattre ce processus (dilatation artérielle, pose d’un stent), mais elles ne vont pas sans inconvénients. D’où l’idée, donc, de mimer la moule, en développant un dispositif qui va adhérer à la paroi artérielle, résister au flux sanguin, tout en libérant des médicaments destinés à combattre l’athérome.

Les chercheurs canadiens, indique Le Quotidien du Médecin, sont parvenus à mettre au point un gel adhésif contenant des corticoïdes, qu’ils ont testé avec succès sur la souris : une coque fibreuse s’est constituée autour de la plaque, y a solidement adhéré, l’a stabilisée, avant de réduire l’inflammation. Les auteurs considèrent que cet outil pourrait être utilisé pour maîtriser les dépôts susceptibles de se rompre. Ils poursuivent leurs travaux.


publié le : 21/02/2013 , mis à jour le 20/02/2013
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci