Cabine de bronzage: plus on commence tôt, plus c'est dangereux

Dernière mise à jour: décembre 2012

news Le banc solaire accroît considérablement le risque de souffrir de divers types de cancer de la peau. Le fait de commencer jeune démultiplie le danger.

Cette méta-analyse a été réalisée par une équipe de l’université de Californie (San Francisco), qui a croisé des données recueillies au terme d’une douzaine d’études, conduites dans six pays entre 1985 et 2012, et regroupant au total quelque 80.000 personnes. Confirmation : le bronzage artificiel constitue un facteur de risque majeur de développer un cancer cutané, qu’il s’agisse du mélanome malin, du carcinome basocellulaire ou du carcinome spinocellulaire.

Autre élément à prendre en considération : l’âge, puisqu’il s’avère que les personnes – et en particulier les femmes – qui ont commencé tôt (avant 25 ans) sont particulièrement fragilisées. Logique : même s’il suffit parfois de peu, la persistance, la multiplication de l’exposition aux rayons UV renforcent considérablement le danger. Le message doit être répété, encore et encore.

Un article sur le sujet a été publié dans le « British Medical Journal ».

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram