Grippe ou gros rhume : comment faire la différence ?

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 14947 visites
123-vr-ziek-verkoud-griep-hoest-170_11.jpg

news Certains ont vite tendance à se plaindre de souffrir d'une grippe dès que leur nez coule et qu'ils sont en proie à quelques éternuements. D'autres, au contraire, vont mettre sur le compte d'un simple rhume la conjonction de symptômes comme la fièvre et les maux de tête. Comment distinguer ces deux maladies virales, qui affectent les voies respiratoires ?

La grippe est causée par le virus influenza. Concernant le rhume, le rhinovirus est l'agent pathogène le plus fréquemment identifié. Certains microbes peuvent déclencher ce qu'on appelle un syndrome grippal (les signes sont moins intenses que dans le cas de la grippe) : virus respiratoire syncytial (VRS), adénovirus, coronavirus, rhinovirus (ici aussi), virus parainfluenza... En fait, en phase épidémique, 60 à 70 % des patients qui présentent des symptômes grippaux sont effectivement infectés par le virus influenza.

Un patient grippé est bien plus malade qu'une personne souffrant d'un rhume, qui n'occasionne pas de forte poussée de fièvre ou des douleurs musculaires et articulaires. Par rapport à la grippe, la guérison intervient plus rapidement et les complications sont rares.

Les principaux symptômes de la grippe

• Une fièvre brutale et élevée (> 38°C).
• Des maux de tête.
• Des douleurs musculaires (myalgie) et articulaires (arthralgie).
• Une perte d'appétit.
• Des frissons et des tremblements.
• Une fatigue intense.
• Des maux de gorge.
• De la toux.
• Une sensation de malaise général.

Le repos est indispensable. Des apports liquides réguliers sont nécessaires, afin de prévenir la déshydratation liée à la fièvre. Des médicaments comme des antipyrétiques, des antitussifs et des antidouleurs peuvent être prescrits. Certaines molécules spécifiques réduisent la durée de l'affection et atténuent les symptômes, pour autant qu'elles soient prises dès le déclenchement de la maladie.

Le vaccin est recommandé aux personnes âgées de plus de 65 ans et à celles appartenant à un groupe à risque.


publié le : 11/12/2012 , mis à jour le 27/12/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci