ad

Comment le moustique survit à la pluie

Dernière mise à jour: septembre 2012 | 5089 visites
123-mug-blad-groen-drupp-170-08.jpg

news Comment le moustique parvient-il à survivre à l’impact d’une goutte de pluie ? Une question pour le moins surprenante…

Son intérêt ne saute pas aux yeux, sauf pour cette équipe du Georgia Institute of Technology (Atlanta), spécialisée dans l’aérodynamique et qui travaille notamment à la conception de véhicules plus sécurisants. Point de départ : un grosse goutte de pluie pèse beaucoup plus lourd (jusqu’à plusieurs dizaines de fois) qu’un fragile moustique. Or, les insectes survivent à la collision, là où un être humain n’aurait théoriquement aucune chance.

Les spécialistes ont conduit une expérience en laboratoire, pour comprendre comment le moustique échappait à la mort. Ils ont fabriqué une enceinte entourée d’un maillage, afin d’empêcher les insectes de s’échapper, tout en permettant aux gouttes d’eau de pénétrer dans cet espace. Et ils ont filmé la scène. En visionnant les images, les spécialistes ont observé un phénomène très particulier : au moment du contact, le moustique ne résiste pas à la goutte, mais fait en quelque sorte corps avec elle, sur une distance équivalente à une vingtaine de fois la taille de l’insecte. Il exécute ensuite un mouvement de rotation, afin de se libérer de la goutte. Ceci est possible en raison de la nature de l’exosquelette (squelette externe) du moustique, et de sa faible masse.

Comme ils l’expliquent dans la revue « PNAS », les chercheurs considèrent que ces observations peuvent contribuer à améliorer la conception des véhicules, singulièrement sur le plan de la sécurité.


publié le : 03/09/2012 , mis à jour le 02/09/2012
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci