Endométriose et allergie : un lien surprenant

Dernière mise à jour: août 2012 | 8154 visites
endometriose-170_01.jpg

news La majorité des patientes souffrant d’endométriose présentent, dans le même temps, une grande sensibilité allergique.

L’endométriose est caractérisée par la présence de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine. Son origine est inconnue à ce jour. Toutefois, une théorie considère qu’elle pourrait intégrer une composante immunitaire. Dans cette hypothèse, l’endométriose serait une maladie générale, plutôt qu’une atteinte strictement gynécologique.

A l’appui de cette thèse interviennent ces recherches récentes, conduites auprès d’un panel de cinq cents patientes souffrant d’endométriose, et comparées à un groupe de deux cents de femmes non atteintes (mais présentant néanmoins une stérilité tubaire). Objectif : évaluer les cas d’allergies chez les unes et chez les autres (médicaments, pollens, poussières, aliments, produits de nettoyage…).

Le résultat est saisissant. Parmi les patientes présentant une endométriose, 57% manifestaient une allergie, contre 23% dans le « groupe contrôle ». Aucune différence n’a été constatée entre la nature de l’allergie et la sévérité de l’endométriose. Autre élément : la moitié des dames avec endométriose avaient un parent (au premier degré) allergique, contre une sur dix dans l’autres groupe.
Dans le prolongement de ce constat, on peut logiquement considérer que les femmes allergiques – en particulier, semble-t-il, aux médicaments – devraient faire l’objet d’une attention particulière face au risque de développement d’une endométriose.

Cette étude a été publiée dans le « Journal of Obstetrics and Gynaecology ».


publié le : 24/08/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci