Le patch contraceptif, comment ça marche ?

Dernière mise à jour: mai 2012

news Même si la pilule contraceptive (combinée ou pas) reste la méthode contraceptive préférée des femmes, une partie d'entre elles - pour des raisons diverses - préfèrent opter pour un autre moyen anticonceptionnel, moins contraignant que la prise quotidienne d'un comprimé. D'autres doivent choisir une autre contraception en raison de certaines contre-indications.

Le patch contraceptif est en fait une sorte de timbre qui se colle sur la peau (excepté sur les seins). Il contient deux types d'hormones, l'éthynilestradiol et la progestérone, qui pénètrent dans le sang via la peau, puis bloquent l'ovulation.

Il est recommandé de mettre un patch en place tous les sept jours et de le changer, ensuite, trois fois consécutivement. Vous porterez ainsi un patch durant 21 jours. Puis, faites une pause sans patch durant sept jours, comme avec une pilule combinée. Durant cette période sans patch, des règles de privation apparaîtront. Veillez à remettre le patch le 8e jour après la pause, même si vos règles ne sont pas terminées.

Si vous voulez retarder vos règles, posez un patch durant 28 semaines. Pour ne pas oublier la date à laquelle vous devrez remettre votre patch, prévoyez une alerte sur votre GSM ou notez-le dans votre agenda.

En fonction de vos activités sportives, collez le patch à une place qui ne gênera pas vos mouvements. De même, en été, si vous portez des tops sans manches, évitez de coller le patch sur le bras, pour des raisons esthétiques. En général, la fesse ou le ventre sont des endroits de prédilection.

Notez que vous pouvez aller nager, faire du sport, de la thalassothérapie ou vous relaxer dans un jacuzzi sans problème avec un patch.


Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.