Gros orteil : comment éviter l'hallux valgus ?

Dernière mise à jour: mai 2012 | 28788 visites
voet-hallus-valg-170_400_03.jpg

conseil De nombreuses personnes sont atteintes d'un hallux valgus mais trébuchent sur la prononciation de cette terminologie qui renvoie à un problème articulaire ou ne sont tout simplement pas conscientes d'en souffrir. L'hallux valgus est en fait une déformation progressive du gros orteil.

Les femmes sont plus touchées que les hommes.

Un facteur héréditaire avec transmission de mère en fille est indéniable ! Ce phénomène douloureux peut s'accentuer lors de la grossesse mais également avec l'âge et une certaine prise de poids qui exerce une pression plus forte du corps sur les articulations du pied. Au rayon des facteurs prédisposants, citons le port de chaussures trop étroites, trop pointues et à hauts talons, qui déforment les pieds.

Si l'hallux valgus est déjà présent dès l'enfance, le port de telles chaussures pendant de nombreuses années produira ce que les podologues appellent une auto-aggravation.

Trop souvent considéré à la légère

L'hallux valgus peut être très douloureux, mais il est trop souvent considéré à la légère. On ne consulte généralement un podologue ou un orthopédiste que quand le pied est réellement déformé avec d'importantes douleurs au niveau du gros orteil. Et c'est souvent trop tard.

En effet, un hallux valgus peut être traité préventivement dès son apparition... vers l'âge de 4 ou 5 ans, donc dès la prime enfance !

Chez les enfants, on diagnostique souvent un hallux valgus primaire surtout chez ceux qui ont les pieds plats. D'où l'importance de faire examiner les pieds de vos bambins par le pédiatre mais également à l'adolescence. Par exemple, par le médecin scolaire lors de la visite médicale annuelle organisée par l'école.

Pas de chaussures étroites !

Sachez qu'à un stade précoce, le port de semelles adaptées (remboursées par la mutualité) peut ralentir la progression de cette déformation. Il conviendra également d'éviter le port de chaussures étroites, trop serrées, pointues et à hauts talons (plus de 4 cm). Il existe également des pastilles avec du gel qui évitent le frottement et qui absorbent les chocs, mais aussi des écarteurs en mousse (en vente libre en officine).

Certains écarteurs (voir un orthopédiste ou bandagiste) pourront être faits sur mesure et permettront de remettre le gros orteil en place et ainsi d'éviter une auto-aggravation du problème. Cette solution donne de bons résultats chez l'enfant, mais également en cas d'hallux valgus diagnostiqué chez l'adulte à un stade précoce. Ces écarteurs permettent également d'atténuer la douleur ressentie à chaque pas.

Remettre le gros orteil dans l'axe

Certaines personnes doivent, à certaines périodes de leur vie, prendre des anti-inflammatoires oraux pour supporter la douleur.

La chirurgie - très invasive et assez invalidante au niveau de la revalidation - sera envisagée pour un hallux valgus bien installé et très douloureux. L'aspect esthétique ne pourra pas être la seule motivation ! L'intervention consiste à briser l'os en un ou deux endroits du pied pour remettre le gros orteil dans l'axe. Une intervention sous anesthésie dont les suites sont assez douloureuses avec en général le port durant un ou deux mois d'un plâtre de marche spécial ou d'une chaussure adaptée, avec interdiction de marcher en appuyant sur la pointe du pied et donc sur les orteils.

Au moindre doute, consultez votre généraliste et/ou un podologue ou orthopédiste.


publié le : 10/04/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci