Les spermatozoïdes raffolent des sushis !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 6498 visites
sushi-zalm-170_400_03.jpg

news Un certain type d’oméga-3 est nécessaire à la maturation du spermatozoïde. Le poisson, et en particulier le saumon et le thon, en est particulièrement riche.

Cet acide gras oméga-3, c’est l’acide docosahexaénoïque. Disons le DHA. Pour la première fois, des chercheurs, attachés à l’université de l’Illinois, sont parvenus à démontrer que ce composant était essentiel à la formation de spermatozoïdes performants. Le DHA intervient, en fait, dans la construction de l’acrosome, une structure du spermatozoïde indispensable à la fusion avec l’ovule, et à l’insertion du bagage génétique. Sans DHA, pas de fertilisation.

Comme pour tous les oméga-3, l’organisme humain est incapable de produire du DHA, et s’en nourrit par le biais de l’alimentation, en particulier le poisson, sachant que le saumon ou le thon en sont d’excellentes sources. Dans un article publié par la revue « Biology of Reproduction », les auteurs, qui expliquent avoir observé ces mécanismes sous microscope 3D, suggèrent logiquement qu’une connaissance encore plus fine de l’activité du DHA pourrait contribuer à dégager des perspectives pour la prise en charge de certains troubles de la fertilité.


publié le : 19/04/2012 , mis à jour le 02/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci