Que faire en cas d'éraflure ou de coupure ?

Dernière mise à jour: mai 2012 | 14235 visites
bloed-compr-wonde-170-400_05.jpg

news On a trop souvent tendance à négliger une simple coupure faite, par exemple, avec un couteau de cuisine, une écorchure survenue à vélo, une éraflure encourue en jardinant ou encore une blessure superficielle causée par un accident de bricolage.

Le geste le plus fréquent est de passer un mouchoir en papier sur la plaie, histoire de nettoyer le sang qui s'en écoule et d'éviter de tâcher les vêtements ou le sol. Beaucoup encore frottent simplement la blessure avec de la salive.

Une simple plaie - banale en apparence - peut donner lieu à de nombreux soucis en cas d'infection. Une antibiothérapie devra parfois être envisagée et des cas de septicémie ou de tétanos sont encore trop fréquents.

Les gestes simples qui s'imposent

En cas de plaie superficielle, il convient d'abord toujours de se laver les mains avant la toucher et la soigner ! S'il existe des corps étrangers sur la plaie, comme par exemple des graviers, de la terre, une écharde, etc., il convient de les enlever à l'aide d'une pince à épiler passée préalablement sous l'alcool. Rincez délicatement la plaie à l'eau claire et tiède. Nettoyez-en les pourtours avec du savon ou avec une solution nettoyante.

N'utilisez surtout pas de coton hydrophile ou d'ouate qui laissent des fibres sur la plaie.

Ne frottez pas la plaie mais tamponnez-la avec un désinfectant ou un antiseptique neutre, incolore mais surtout pas avec de l'alcool. En effet, ce dernier entraîne non seulement une douleur vive à l'application, mais risque aussi de détériorer les cellules cutanées et de ralentir le processus de cicatrisation.

Nettoyez toujours la plaie du centre vers les bords afin d'éviter de ramener des bactéries de la périphérie vers le coeur de la plaie. Evitez les désinfectants colorés car si un corps étranger s'est logé dans la blessure cette coloration risquerait de le masquer.

Si la blessure saigne par jets, il convient de procéder à des compressions à l'aide de cotons stériles afin de juguler l'hémorragie. Si après quinze minutes, les saignements persistent, allez sur-le-champ aux urgences tout en continuant les pressions. L'application d'eau oxygénée peut aider et permet d'obtenir un effet coagulant.

Si la plaie est un peu profonde, vous pouvez appliquer des strips ou bandelettes adhésives stériles qui permettent de refermer les berges d'une blessure en quatre à cinq jours.

Si les saignements persistent, le médecin devra poser des points de suture. Il conviendra d'appliquer un pansement ou sparadrap pour protéger la plaie des microbes, des souillures, mais aussi des frottements.

Dans ce contexte, rappelons qu'il faut renouveler la vaccination antitétanique tous les dix ans et s'il s'agit d'une blessure causée par un animal, vérifier que ce dernier n'a pas la rage. Il arrive fréquemment que le médecin fasse un rappel antitétanique si la vaccination remonte à plus de cinq ans et que la blessure a par exemple été occasionnée sur la voie publique, au jardin ou avec un objet rouillé.


publié le : 10/03/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci