Le chewing-gum qui aide à maigrir !

Dernière mise à jour: mai 2012 | 6393 visites
kauwgom-170_400_12.jpg

news En ajoutant une hormone « anti-faim » dans un chewing-gum, un chercheur américain affirme pouvoir aider à perdre naturellement du poids.

Cette hormone, c’est la « Human PYY », qui intervient dans la régulation de l’appétit. De précédentes études ont montré que les personnes en surpoids affichaient des concentrations plus faibles de PYY, que ce soit à jeun ou après un repas. Dans cet ordre d’idées, une expérience avait consisté à administrer cette hormone en… intraveineuse (par perfusion), chez des volontaires obèses ou de poids normal. Il s’est avéré que, dans les deux groupes, la consommation de calories avait ensuite diminué, en comparaison avec les apports habituels.

Le Pr Robert Doyle, du département de chimie de l’université de Syracuse (Etat de New York), observe cependant : « Lorsqu’elle est prise par voie orale, l’hormone PYY est détruite par l’estomac ; et ce qui ne l’est pas rencontre d’énormes difficultés à traverser les intestins pour se retrouver dans la circulation sanguine ». Dès lors, comment faire en sorte que l’hormone puisse voyager dans le système digestif en restant indemne ?

L’idée, développée par le Pr Doyle, c’est de la coupler à la vitamine B12, qui agirait comme « transporteur/protecteur ». Et les premières phases de ces recherches indiquent que cette piste est prometteuse. Prochaine étape (comme l’explique le chercheur dans le « Journal of Medicinal Chemistry ») : trouver un moyen d’insérer le complexe PYY-B12 dans des supports comme le… chewing-gum ; avec un principe similaire à celui du chewing-gum à la nicotine. Le Pr Doyle illustre son propos : « On prend un repas équilibré, puis on mâche le chewing-gum. Le supplément PYY commence à faire son effet trois ou quatre heures plus tard, en diminuant l’appétit à l’approche du repas suivant ».


publié le : 09/03/2012 , mis à jour le 07/05/2012
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci