Moins manger pour mieux se soûler !

Dernière mise à jour: juillet 2022

news Inquiétante étude américaine, qui indique qu’une étudiante sur six se prive de nourriture pour pouvoir consommer davantage d’alcool !

Le phénomène a été baptisé « drunkorexie » (soûlorexie), et a fait l’objet d’une étude circonstanciée conduite par des spécialistes de l’université du Missouri. Il apparaît donc que près de 17% des étudiantes américaines (études supérieures) sautent des repas pour pouvoir consommer davantage d’alcool – par les économies réalisées sur les achats de nourriture, dans le souci de limiter l’apport global de calories… -, et/ou pour en ressentir plus rapidement les effets. Ce phénomène touche trois fois plus les jeunes filles que les garçons.

Ainsi que le soulignent les auteurs de ces travaux, « pris séparément, le fait de se priver de nourriture ou de consommer de grandes quantités d’alcool pose problème. Alors, lorsque l’on combine les deux, il va sans dire que les conséquences peuvent s’avérer particulièrement néfastes. » D’autant que les femmes, par leur constitution et leur métabolisme, sont plus sensibles aux effets délétères de l’alcool.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
volgopfacebook

volgopinstagram